Hausse des prix de l’énergie : les associations de consommateurs déçues par les aides annoncées par le Premier ministre

Pour l’UFC Que Choisir et la CLCV, les mesures annoncées par le Premier ministre pour aider les ménages à supporter la hausse des prix de l’énergie ne vont pas assez loin.

Crédit: iStock.

Les associations de consommateurs UFC-Que Choisir et CLCV ont fait part mercredi de leur déception après l’annonce par Édouard Philippe de mesures pour aider les ménages à supporter la hausse des prix de l’énergie. « Le gouvernement joue les gros bras sur la taxe mais il est petit bras sur l’accompagnement des Français », a jugé Alain Bazot, président de l’UFC-Que Choisir, auprès de l’AFP. A trois jours de la mobilisation des « gilets jaunes », le Premier ministre a en effet annoncé mercredi matin sur RTL que le gouvernement ne renoncerait pas à la hausse de la taxe carbone prévue au 1er janvier.

A LIRE >>> Carburants: le Premier ministre annonce des aides, la hausse des taxes est maintenue

Il a toutefois annoncé plusieurs mesures d’aide aux consommateurs, notamment la création d’une « super prime » à la conversion automobile pour les ménages modestes, ainsi qu’un élargissement des bénéficiaires du chèque énergie. « Ce sont des mesures à très court terme et il n’y a pas grand chose de réglé » sur le fonds de l’enjeu de la précarité énergétique ou les alternatives au véhicule individuel, a regretté M. Bazot, même si l’association n’est pas contre le principe d’une hausse de la fiscalité carbone. « Je ne vois pas comment la colère qui monte pourrait être calmée avec ces mesures », a-t-il ajouté, demandant au gouvernement de « changer de braquet et que la fiscalité environnementale serve à financer la transition énergétique ». La CLCV a, elle, salué dans un communiqué des « moyens budgétaires supplémentaires pour soutenir les ménages », même s’ils illustrent la « peine » du gouvernement « à trouver des mesures pour compenser la perte de pouvoir d’achat des ménages ». « Alors que l’ensemble des Français vont être concernés par l’augmentation des taxes sur les énergies prévue au 1er janvier 2019, les primes évoquées par le gouvernement ne concernent en réalité qu’une faible partie d’entre eux », ajoute encore l’association. Elle demande d’ailleurs toujours le gel de cette hausse de la fiscalité, ou au moins une moindre augmentation des taxes au 1er janvier. Comme l’UFC-Que Choisir, la CLCV s’étonne de « l’absence d’annonce concernant les ménages qui se chauffent au gaz » ou pour renforcer la rénovation des passoires énergétiques, ces millions de logements très énergivores.

Sur le même thème

Prix de l'énergie Prix des carburants

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique