Électricité et gaz: les concurrents d’EDF et d’Engie continuent d’attirer les clients

Les offres de gaz et d’électricité proposés par les fournisseurs alternatifs continuent à faire perdre des clients aux fournisseurs historiques que sont EDF et Engie. Mais ils restent plus actifs dès qu’il s’agit de changer d’opérateur de gaz.

Crédit: iStock.

Les offres de gaz et d’électricité proposés par les fournisseurs alternatifs continuent à faire perdre des clients aux fournisseurs historiques que sont EDF et Engie. Mais ils restent plus actifs dès qu’il s’agit de changer d’opérateur de gaz.
Les Français ont continué de se tourner vers les offres de marché à prix libres pour l’électricité et le gaz au troisième trimestre, selon les chiffres publiés vendredi par la Commission de régulation de l’énergie (CRE). « En électricité, la dynamique observée depuis plus d’un an se maintient, avec 401.000 clients supplémentaires en offre de marché (soit +6,2%) sur le troisième trimestre (321.000 au trimestre précédent) », relève le régulateur dans un communiqué.
Les offres de marché sont à prix libres, à l’opposé des tarifs réglementés de vente (TRV) commercialisés par EDF pour l’électricité. Plus de 6,9 millions de sites sur un total de 32,5 millions sont désormais en offre de marché à la fin du troisième trimestre 2018, soit 20,7%. Pour le gaz, le rythme de croissance est comparable à celui du deuxième trimestre, avec 104.000 clients supplémentaires, soit +1,7%.

EDF et Engie de plus en plus concurrencés

Le marché des particuliers a été libéralisé il y a plus de dix ans et même si les opérateurs historiques (EDF pour l’électricité et Engie pour le gaz) gardent pour l’heure une position dominante, ils sont de plus en plus concurrencés par des fournisseurs alternatifs comme Direct Énergie (racheté par Total), Eni ou Cdiscount.
Les anciens monopoles se concurrencent également entre eux puisque EDF commercialise du gaz et Engie propose de l’électricité. Jugés contraires au droit européen par le Conseil d’État, les tarifs réglementés du gaz commercialisés par Engie vont progressivement disparaître. Le gouvernement prévoit de décider par ordonnance leur extinction au 1er juillet 2023. L’Assemblée nationale a récemment donné son feu vert lors de l’examen de la loi Pacte. La haute juridiction administrative a toutefois validé leur principe pour l’électricité.
Pour les clients professionnels, 1,877 million de sites sur 5 millions sont en offre de marché pour l’électricité, soit une progression de 1,1% (+20.000 sites) assez proche de celle du trimestre précédent (+1,6%). En gaz, une très grande majorité (90%) des sites sont déjà en offre de marché, relève la CRE.

Sur le même thème

Energie Prix du gaz Tarifs réglementés du gaz

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique