Autoroutes: il ne serait »pas très raisonnable » d’augmenter les tarifs des péages, juge Darmanin

Il ne serait « pas très raisonnable » pour les sociétés d’autoroute d’augmenter les péages dans le contexte social actuel, a estimé jeudi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, alors que leurs tarifs doivent augmenter en février. « Je trouve que dans cette période particulière tout le monde doit faire attention de ne pas donner de contre-signal aux Français », a déclaré M. Darmanin sur franceinfo.

« Je ne trouve pas cela très raisonnable », a ajouté le ministre en précisant avoir « un point de vue extérieur de citoyen en le disant », les concessions autoroutières étant confiées à des entreprises privées. Le gouvernement avait critiqué mardi la société Vinci qui avait voulu faire payer les automobilistes passés gratuitement aux péages durant le mouvement des « gilets jaunes », avant de renoncer à ce projet.

En novembre, le gouvernement avait donné son feu vert aux sociétés d’autoroutes pour des augmentations du tarif des péages au 1er février 2019, comprises entre 0,1% et 0,39% hors inflation, afin de financer le programme de 700 millions d’euros de travaux prévus. Compte tenu de l’inflation, la hausse serait de l’ordre de 2%.

Très peu de moyens pour faire pression

« Le gouvernement fait des efforts, parfois même des efforts budgétaires pour ne pas augmenter les tarifs », selon M. Darmanin qui a cité en exemple « les tarifs du gaz (qui) vont baisser ».

Les tarifs réglementés du gaz vont baisser pour la deuxième fois en janvier, après une première baisse en décembre, en raison d’un recul des prix sur le marché de gros. « Les tarifs de l’électricité, alors qu’ils devaient augmenter automatiquement, n’augmenteront pas », a encore dit le ministre en soulignant que « l’Etat fait des efforts pour limiter les dépenses contraintes ». Mais il a reconnu que le gouvernement n’était pas maître des tarifs des péages autoroutiers.

« On a très peu de moyens » de faire pression, a-t-il concédé, en estimant néanmoins qu’une entreprise « puisse ne pas augmenter ses tarifs » lorsqu’elle « fait des bénéfices importants ».

Il a par ailleurs critiqué le manque de créations d’emplois par les sociétés autoroutières, et l’automatisation des péages. « J’ai toujours été choqué en tant qu’automobiliste de voir automatisés désormais un certain nombre de paiements », a dit le ministre en regrettant « qu’on ne puisse pas faire un travail plus important de l’emploi » alors que « souvent les péages d’autoroutes sont dans des zones péri-urbaines, celles-là mêmes qui manifestent ».

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Rénovation: MaPrimeRénov’ accessible à tous, sans conditions de revenus en 2021

Dès 2021, MaPrimeRenov’ sera étendue à tous les ménages, sans condition de revenus, ainsi qu’aux propriétaires bailleurs et aux syndicats…

06/08/2020 16:54

Assurance: êtes-vous assuré contre les dégâts causés par la sécheresse?

Quatre millions d’habitations sont potentiellement très exposées aux dégâts liés à la sécheresse estime Assurland.

06/08/2020 16:41

Immobilier: des prix parisiens stables par rapport à juin

Les prix de l’immobilier parisien ne s’envolent plus. En juillet, ils se sont même stabilisés affichant, selon les arrondissements, des…

06/08/2020 14:37

Economie: l’exigibilité des loyers n’a pas été suspendue pendant le confinement

Le tribunal de Paris a donné raison au propriétaire des murs d’un restaurant dont le patron avait arrêté de payer…

06/08/2020 12:56

Immobilier: 68% des résidences principales achetées par des primo-accédants

La part des primo-accédants a été très élevée en juillet chez CAFPI. Elle a représenté 68% de la clientèle du…

06/08/2020 11:44

Investissement: dans quelles villes acheter un parking est le plus rentable?

Les places de parking ont la cote auprès des investisseurs. Seloger propose un classement des villes de plus de 100…

06/08/2020 10:25