Se connecter S’abonner

Contrôle technique: le gouvernement demande le maintien des prix à un niveau constant

Toujours dans le souci de préserver le pouvoir d’achat des automobilistes, le gouvernement demande aux centres de contrôle technique d’appuyer sur la pédale de frein côté tarifs.

Crédit: istock.

Le gouvernement a demandé aux professionnels du contrôle technique de « s’attacher à maintenir à un niveau constant les prix pratiqués », a indiqué vendredi dans un communiqué le Conseil national des professionnels de l’automobile (CNPA).

Cette demande a été formulée « compte-tenu des attentes des Français en matière de pouvoir d’achat » dans le cadre d’un échange entre le ministre de la Transition écologique François de Rugy et le CNPA à la suite des annonces du Premier ministre sur le contrôle technique pour répondre au mouvement des « gilets jaunes ».

A LIRE >>> 2018, année noire pour le budget des automobilistes

Les enseignes des réseaux de contrôle technique Auto Sécurité, Autosur, Autovision, Sécuritest, Dekra, Norisko et Autocontrol, ont pris l’engagement d’appeler leurs affiliés à une modération des prix en 2019, est-il précisé dans un communiqué.

Une plateforme pour comparer les tarifs des centres en 2019

Les professionnels représentés par le CNPA se sont également engagés à mettre en place en 2019 une plateforme d’information des consommateurs pour recenser les centres de contrôle technique, leurs prestations et leurs tarifs. Le CNPA s’est par ailleurs engagé à participer au « grand débat national » afin de « mieux expliquer le rôle du contrôle technique », notamment en matière de fiabilité du parc automobile et de limitation des émissions polluantes.

Début décembre, le gouvernement s’était engagé à suspendre le durcissement du contrôle technique. Le renforcement du contrôle pollution des véhicules diesel, prévu au 1er janvier 2019, a notamment été reporté de six mois.