Grand débat: l’association 40 millions d’automobilistes lance son propre site internet pour recueillir les inquiétudes des usagers de la route

Jugeant que les questions de mobilité sont négligées dans le grand débat orchestré par le gouvernement, l’association 40 millions d’automobilistes lance un débat alternatif sur le net. Une synthèse des propositions sera envoyée à Emmanuel Macron en mars.

Pour l'association, les automobilistes ont des inquiétudes légitimes, des choses à dire et des idées à proposer. Crédit: iStock.

L’association 40 millions d’automobilistes, qui estime que les questions de mobilité sont « négligées » dans le grand débat lancé par le gouvernement, a mis en ligne son propre site internet afin de recueillir les « inquiétudes » des usagers de la route.

Le site, baptisé « Le grand débat national des automobilistes », se veut le pendant de la plateforme en ligne du « grand débat national », lancée le 15 janvier par l’exécutif pour répondre à la crise des « gilets jaunes », dont l’origine était la hausse des taxes sur les carburants.

L’association « invite tous les usagers de la route à venir exposer leurs inquiétudes, exprimer leurs avis et proposer leurs solutions » sur une série de thématiques (80 km/h, radars, carburants, entretien des routes, etc.), indique-t-elle dans un communiqué. « Le gouvernement a négligé d’interroger les Français sur leur vision de la mobilité et de la sécurité routière, deux problématiques pourtant essentielles dans leur quotidien », souligne l’association.

Une synthèse des contributions sera adressée à Emmanuel Macron

Le grand débat national, qui se veut une vaste consultation, doit durer deux mois et porte sur quatre grands thèmes: pouvoir d’achat, fiscalité, démocratie et environnement.

« Les automobilistes ont des inquiétudes légitimes, des choses à dire et des idées à proposer! (…) Il ne s’agit pas de tout critiquer gratuitement, puisque pour chaque problème soulevé, nous demandons aux automobilistes de réfléchir à des réponses adaptées », explique Pierre Chasseray, délégué général de l’association. Une synthèse des contributions sera réalisée et adressée en mars à Emmanuel Macron, précise l’association.

Lors de l’inauguration du grand débat national à Grand Bourgtheroulde (Eure) la semaine dernière, le chef de l’Etat s’était dit ouvert à des aménagements pour que la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires soit « mieux acceptée » par les Français tout en étant « efficace ».

Sur le même thème

Budget automobiliste Gilets jaunes

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique