Cambriolages : ces endroits où leur nombre ne baisse pas

Après deux années de hausse, le nombre de cambriolages de logements a reculé en 2018 constate le ministère de l’Intérieur. Mais certaines zones du territoire connaissent des poussées.

Le niveau des cambriolages en 2018 est inférieur de 7 % au point haut atteint en 2013. Crédit: iStock.

Voici une bonne nouvelle qui n’en est pas une pour tous… Dans son premier bilan statistique pour l’année 2018, le ministère de l’Intérieur note un fort recul des cambriolages de logements enregistrés par la police et la gendarmerie. Le nombre de résidences principales et secondaires dans lesquelles un cambriolage a été commis ou tenté a ainsi reculé de 6% par rapport à 2017, une évolution inédite alors que la tendance était orientée à la hausse depuis 2016.

Avec 233.000 logements visés, « le niveau des cambriolages en 2018 est inférieur de 7 % au point haut atteint en 2013 », souligne le service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI). Cette année-là, on dénombrait alors 250.400 domiciles visités.

A LIRE >>> Les plus-values immobilières réalisées sur la cession de la résidence principale bientôt taxées?

Ces chiffres nationaux révèlent évidemment des réalités très différentes au niveau des territoires. Les habitants des zones rurales et des petites et moyennes agglomérations courent moins de risques de voir leur logement visité: environ 5 logements sur 1 000 ont été la cible d’un cambriolage en 2018 note le rapport. Ce taux augmente dans les agglomérations de 50.000 à 200.000 habitants. « Au-delà de 200.000 habitants, il bondit et dépasse 9 cambriolages pour 1 000 logements. », note le SSMSI.

Des cambriolages en hausse de plus de 15% dans 7 départements

Parmi les zones les plus touchées se retrouvent, sans surprise, des territoires très peuplés et à forte concentration de richesses, à commencer par les régions Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte-D’azur et Auvergne-Rhône-Alpes.

Cambriolages de logements enregistrés dans les régions en 2018

Sources : SSMSI, Base des crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie – Insee, recensement de la population. Champ : France métropolitaine.

Les statistiques affinées par département, permettent de relever qu’en 2018, les cambrioleurs  ont été particulièrement actifs dans la moitié Est de l’Île-de-France, les trois départements voisins Rhône, Isère, Ain, les Bouches-du-Rhône et la Haute-Garonne. Par ailleurs, « 7 départements ont subi des hausses supérieures à 15 % par rapport à l’année 2017 », relève le rapport, comme Paris, la Loire Atlantique, l’Yonne, le Doubs et le Jura.

Evolution du nombre de cambriolages par département, entre 2017 et 2018

Source : SSMSI, Base des crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie – Insee, recensement de la population.

Sur le même thème

Actualités de l'immobilier assurance

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique

Centre de préférences de confidentialité

    Necessary

    Advertising

    Analytics

    Other