Contrepartie aux aides sociales: cela ne doit pas être « punitif » pour la ministre de la Santé

Demander des « contreparties » au versement d’aides sociales, comme l’a évoqué vendredi le Premier ministre Edouard Philippe, ne doit pas se « faire de façon punitive », a estimé dimanche la ministre de la Santé Agnès Buzyn, pour qui « tout le monde ne peut pas retourner vers l’emploi ».

« On ne peut pas laisser quelqu’un au RSA toute sa vie sans lui proposer un parcours qui doit lui permettre de se réinsérer dans la société », a réagi Mme Buzyn sur LCI, pour qui « si l’on bénéficie d’aides sociales, on doit se projeter dans un parcours de réinsertion ».

A LIRE >>> RSA, Prime d’activité… Ces prestations sociales coûtent-elles vraiment « un pognon de dingue » ? Sont-elles efficaces ?

Concernant les personnes les plus éloignées de l’emploi, comme certains SDF souffrant d’addictions, « on ne peut pas dire: cette personne, c’est désespéré, elle ne pourra plus jamais être dans la société », a-t-elle poursuivi. « Tout le monde ne peut pas retourner vers l’emploi, nous le savons, mais au moins se réinsérer par une heure dans un atelier d’insertion, on s’aperçoit que c’est très bénéfique ».

« Il ne faut pas en faire une idéologie »

Demander des contreparties, « il ne faut pas le faire de façon punitive, et il ne faut pas en faire une idéologie », a-t-elle insisté, estimant que « mieux accompagner dans la réinsertion et ne pas tout miser sur un revenu type RSA, c’est du bon sens ».

A LIRE >>> A la CAF d’Evry, la prime d’activité fait des heureux et des déçus

En déplacement vendredi dans le Finistère, Edouard Philippe s’est dit favorable à la mise en place de « contreparties » aux aides sociales en France. Un sujet qu’il a qualifié lui-même d' »explosif ».

« C’est indispensable d’avoir des mécanismes de solidarité pour ceux qui sont dans la difficulté, il ne s’agit pas de revenir en arrière, il s’agit de s’interroger sur : est-ce que cette solidarité elle peut s’accompagner de contreparties, d’activités, d’activités d’intérêt général ? », a-t-il déclaré.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

« Madelin/IR-PME »: le taux de réduction d’impôt passe de 18% à 25%

La Commission européenne a donné son aval à la majoration du taux de réduction d’impôt de 18% à 25% jusqu’au…

04/08/2020 10:26

Crise économique: et si la retraite complémentaire n’était pas revalorisée?

Plusieurs points flous entourent la revalorisation annuelle des retraites complémentaires. L’engagement de les faire évoluer au moins comme l’inflation jusqu’en…

04/08/2020 08:38

Coronavirus: des millions d’économies pour les complémentaires santé

Les spécialistes estiment que les mutuelles ont capitalisé 779 millions d’euros d’économies depuis le début de la crise sanitaire.

03/08/2020 16:42

Comment choisir un fonds climat et quelle stratégie dans le choix des valeurs ?

Vous souhaitez donner du sens à votre épargne ? Pour choisir un fonds climat, découvrez en détail quelle stratégie les…

03/08/2020 14:25

Argent liquide: les fermetures de distributeurs de billets s’accélèrent

En 2019, la fermeture de distributeurs de billets (DAB) s’est poursuivie et accélérée principalement dans les communes les plus peuplées…

03/08/2020 14:14

Remboursement de la dette publique: vers un nouvel effort collectif?

L’Etat réfléchit à la manière de rembourser la dette qui explose, à cause de la crise sanitaire.

03/08/2020 13:15