Billets de train SNCF : bientôt en vente dans les bureaux de tabac

Après des guichets mobiles sur les marchés, les billets de train arrivent dans les bureaux de tabac. La phase de test devrait débuter prochainement.

En 2017, 99 millions de billets ont été achetés - Crédit: iStock

Une grille de loto et un billet de train. A l’issue de sa rencontre avec le PDG de la SNCF, Guillaume Pépy, le président de la confédération des buralistes a annoncé une première série de tests pour la vente de billets de train dans les bureaux de tabac. Interrogé par franceinfo, il précise cette décision.

Répondre aux attentes des usagers

« Les orientations sont actées. Maintenant, il nous reste à travailler sur le projet, sa mise en œuvre et comment cela peut se déployer », a détaillé Philippe Coy à franceinfo. Il assure qu’il ne s’agit pas d’une concurrence aux guichetiers de la SNCF mais plutôt de « compléter l’offre » existante. De son côté, la SNCF n’a pas réagi suite à cette rencontre.

« Nous allons maintenant travailler avec les équipes pour déployer une première série de tests prochainement. Les régions ont un souci de servir encore mieux les territoires, il est impératif aujourd’hui d’avoir des amplitudes horaires qui correspondent aux attentes des usagers », a ajouté Philippe Coy. Pour lui, cette mesure serait également bénéfique pour les buralistes qui subissent des difficultés par rapport au prix du paquet de tabac. « Cela va surtout continuer à pérenniser la fréquentation de nos établissements. À l’horizon 2021, nous sommes dans l’objectif d’être le drugstore du quotidien du Français », explique Philippe Coy à franceinfo. Aujourd’hui, il existe 24 500 bureaux de tabac en France.

Diversifier les points de vente

Le 26 février dernier, Guillaume Pépy avait estimé sur BFM TV que la vente des billets de train dans les bureaux de tabac était une bonne idée. Le but ? Multiplier les points de vente pour ajouter 200 000 voyageurs par jour dans les trains régionaux. : « Il y a beaucoup de bureaux de tabac, on vend de moins en moins de cigarettes, on pourrait vendre autre chose, et les billets de TER c’est une vraie bonne idée ». Un dispositif qui ne plait pas à tout le monde et notamment aux syndicats de cheminots. « Guichetier est un réel métier, avec des compétences spécifiques qui ne sont pas celles d’un buraliste. Chacun son métier », expliquait Roger Dillenseger, secrétaire général de l’UNSA-Ferroviaire cité par Le Figaro.

La compagnie ferroviaire expérimente également la vente de ces billets dans des guichets mobiles installés sur les marchés. Pour multiplier les ventes, la SNCF travaille également avec la Poste et les collectivités locales. En période de pic de vente, la SNCF revendique 40 billets vendus par seconde. En 2017, 99 millions de billets ont été achetés.

Sur le même thème

SNCF

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique