La prime à la casse s’élargit et voici les conditions pour en bénéficier

Cette « super prime » vient compléter la prime à la casse, qui existe déjà depuis quelques années, et la rend plus attrayante. Le principe de base est simple : vous voulez vous séparer de votre voiture, en acheter une nouvelle et le gouvernement vous verse un bonus pour le faire. Reste à savoir comment en profiter. A son lancement, elle visait uniquement les véhicules neufs et n’était accessible que sous conditions de ressources, comme le rappelle Le Parisien. Mais en 2019, le système d’attribution a été largement modifié et un plus grand nombre de personnes y est éligible en fonction de sa situation financière, des caractéristiques de son ancien véhicule et celles de son futur bien.

Diesel, essence et électrique

Désormais, la prime à la casse s’applique aussi aux véhicules d’occasion rejetant moins de 122 grammes de CO2 par kilomètre. Si c’est une voiture à essence, elle doit avoir été mise sur le marché avant 1997. Si c’est une diesel, ce sera avant 2001 dans le cas où vous êtes imposable. Si vous ne l’êtes pas, la date butoir est repoussée à 2006. Résultat : vous obtenez 1000 euros si vous êtes imposable et que vous achetez un véhicule essence Crit’Air neuf ou d’occasion, le double si vous n’êtes pas imposable. Et si jamais vous devez effectuer plus de 60 km par jour pour aller et revenir du travail, elle double encore et passe à 4000 euros. La somme sera la même pour une personne ayant un revenu fiscal inférieur à 6 300 euros par an, détaille le site du gouvernement.

A LIRE AUSSI >>> Automobile : la prime à la casse rencontre un vif succès et des soucis de paiement

Enfin, une nouvelle clause a été ajoutée pour les véhicules 100 % électriques. Si c’est une occasion et que vous êtes imposable, votre prime s’élèvera à 1000 euros. Dans le cas où vous faites partie des foyers modestes, elle passera à 2500 euros. Pour l’achat d’une électrique ou d’une hybride rechargeable neuve, vous pourrez percevoir 2 500 euros aussi et quelque soient vos revenus. Les deux-roues, trois-roues motorisé ou quadricycle électrique neuf ne sont pas laissés pour compte. 100 euros seront versés aux foyers imposables, 1 100 euros pour ceux qui ne le sont pas.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Fiscalité de la transmission: le retour en grâce du contrat de capitalisation

L'administration fiscale vient de faire un cadeau aux héritiers des titulaires d'un contrat de capitalisation. Maintenant, seules les plus-values accumulées…

27/02/2020 11:54

Les prix des logements ont encore fortement augmenté en 2019

Le marché du logement s’est bien porté en 2019 avec des prix toujours en hausse et des ventes record.

27/02/2020 11:38

Déduction des frais de carburant: les barèmes revalorisés par le fisc

Les travailleurs indépendants qui tiennent une comptabilité simplifiée peuvent déduire de leurs revenus leurs frais de carburants engagés en 2019.…

27/02/2020 10:45

Pour Patrick Artus, les épargnants français «paient le prix» des taux bas

Les Français privilégient les placements sûrs. Dans une interview accordée aux Échos, le chef économiste de la banque Natixis estime…

27/02/2020 09:01

Lac d’argent, un fonds « privé » pour renforcer le capital des fleurons français

Le Directeur général de Bpifrance, Nicolas Dufourcq, a donné quelques détails sur le futur fonctionnement du fonds d’investissement Lac d’argent.

27/02/2020 07:10

Condamnation de BNP Paribas dans le procès Helvet Immo

La filiale crédit de la première banque française, BNP Paribas Personal Finance, a été reconnue coupable de « pratique commerciale…

26/02/2020 20:15