Se connecter S’abonner

Les vols entre Amsterdam et Bruxelles pourraient disparaître

Les trajets aériens entre les deux capitales européennes sont nombreux et polluent beaucoup trop selon le Parlement néerlandais qui aimerait y mettre fin.

Seulement 200 kilomètres séparent Amsterdam de Bruxelles. Chaque jour une dizaine de vols et autant de trajets en train sont effectués pour les relier. Une habitude que déplorent les Néerlandais. Ils pointent du doigt les effets nocifs pour l’environnement. Ils plaident en faveur de l’utilisation exclusive des transports ferroviaires tout aussi efficaces en termes de temps de trajet et souvent moins coûteux pour les voyageurs. L’avion met, certes, moins d’une heure à relier les deux villes mais il faut rajouter la durée de l’enregistrement et le passage de la sécurité alors que le train met deux heures en tout.

Devant ce constat, le parti écologiste des Pays-Bas a proposé de supprimer les vols, principalement assurés par la compagnie KLM, entre Amsterdam et Bruxelles. Il a rencontré un franc succès auprès des autres bords politiques du pays. La proposition suggère de diminuer les liaisons dans un premier temps avant de les rayer complètement des panneaux des aéroports.

Le train, parfois la meilleure alternative

« L’objectif est d’inciter les voyageurs entre les aéroports des deux pays à opter pour le train et d’en faire une alternative attrayante et simple », explique la ministre des Infrastructures néerlandaise, Cora van Nieuwenhuizen dans les colonnes des Echos. Elle met d’ailleurs en avant un autre point positif pour les compagnies aériennes. Si ces petits vols sont supprimés, les créneaux horaires libérés pourront servir à honorer d’autres liaisons qui leur rapporteront plus d’argent.

A LIRE AUSSI >>> Transport aérien : les compagnies « low cost » sont-elles toujours les moins chères ?

Ce n’est pas le seul trajet où le train est plus avantageux que l’avion. Le même dilemme pourrait se poser pour un Paris – Londres, Madrid – Valence, Paris – Lyon, Bruxelles – Londres ou encore Marseille – Lyon. Pour ces voyages, les passagers gagnent au minimum 1 heure et jusqu’à 3 heures 20.