Se connecter S’abonner

Frais de garde, petits pots, couches… combien vous coûte votre premier enfant ?

L'arrivée d'un premier enfant est certes un bonheur, mais également la source de nouvelles dépenses pour les nouveaux parents. Une étude Ipsos révèle l'impact de cette première naissance sur le pouvoir d'achat du foyer.

Crédit: iStock.

Un premier enfant fait la joie des nouveaux parents, mais a aussi un coût. Des dépenses supplémentaires évaluées par une étude menée par Ipsos pour l’Observatoire E.Leclerc des Nouvelles Consommations et relayées ce lundi 18 mars par Actu.fr. Un premier enfant coûte en moyenne 490 euros par mois à ses parents. 62% des parents interrogés reconnaissent que la naissance de ce premier bébé a eu « des conséquences importantes sur leur situation financière ». Couches, poussette, petits pots et dépenses de garde, autant de nouveaux frais qui s’accumulent. Selon environ trois quarts des répondants (73%), l’achat de layettes, lait en poudre et autres couches a remplacé les sorties « plaisir » au restaurant ou au cinéma.

Les frais de garde coûtent le plus cher aux nouveaux parents

Et parmi les postes de dépenses listées par l’étude Ipsos, on retrouve en premier les frais de garde, qui représentent 252 euros. Viennent ensuite les dépenses concernant l’alimentation, qui reviennent à 83 euros mensuels pour les nouveaux parents. Les frais sont ensuite de manière décroissante les équipements pour 54 euros, l’habillement pour 51 euros, à égalité avec les produits d’hygiène et de bien-être nécessaires aux nouveau-nés.

À LIRE >>> Couches pour bébés: les fabricants s’engagent à indiquer les composants sur les emballages

Face à ces frais, même si certains nouveaux parents sont parvenus à anticiper, 35% d’entre eux reconnaissent avoir « sous-estimé le budget nécessaire » selon l’étude sollicitée par l’Observatoire E.Leclerc des Nouvelles Consommations. Les parents les plus prudents ont même décidé de prendre « des mesures particulières » pour l’occasion, comme « débloquer leurs économies ou emprunter ». L’étude Ipsos précise que 20% des nouveaux parents ont été contraints de solliciter une aide extérieure (emprunt aux proches ou à une institution financière).

52% des parents voudraient plus d’aides

Face à ces dépenses nouvelles, l’étude précise que 52% des parents souhaiteraient pouvoir bénéficier de plus d’aides. 60% d’entre eux aimeraient avoir une aide financière pour le ménage, 58% pour la garde d’enfant et 51% pour l’organisation au quotidien. Au-delà de votre sommeil, un premier bébé impacte donc aussi lourdement votre pouvoir d’achat.