Se connecter S’abonner

Les Français refusent de payer à nouveau la taxe carbone

Selon un sondage OpinionWay pour Les Échos et Radio classique, 77% des Français se déclarent opposés à un retour de la taxe carbone en 2020, près de la moitié d'entre eux disant même ne "pas du tout" y être favorables.

C’est un non franc et massif. Les Français ne veulent pas d’un retour de la taxe carbone. Alors le grand débat s’est achevé il y a quelques jours, un sondage OpinionWay réalisé pour Les Échos et Radio classique révèle que 77% des Français s’opposent à une reprise de la hausse de la taxe carbone en 2020, dont 47% qui n’y sont « pas du tout » favorables. Alors qu’en février dernier, le ministre de la Transition écologique et solidaire assurait sur Europe 1 que le retour de la taxe carbone était « sur la table », après avoir été suspendu en raison de la mobilisation des « gilets jaunes », les Français s’y opposent quant à eux fermement.

Malgré l’attribution des recettes à la transition écologique, 60% des Français disent non

Le ministre avait émis l’idée d’un retour des augmentations de la taxe carbone subordonné à une attribution des recettes à la transition énergétique, mais même cette condition ne convainc pas. 60% des Français se disent opposés malgré tout au paiement de la taxe, dont 29% sont « tout à fait » opposés. La hausse des taxes sur le carburant est une proposition qui divise les ménages urbains. Si la moitié des habitants de Paris et sa région sont favorables à une reprise de la hausse de cette fiscalité si elle est affectée à la transition énergétique, ils sont 38% seulement dans les villes de plus de 100 000 habitants à le souhaiter.

À LIRE >>> Taxe carbone: des experts proposent 3 scénarios pour la relancer et la faire accepter

77% des sondés ne veulent pas payer plus cher leur électricité

Selon les Échos, même parmi les Français ne soutenant pas les « gilets jaunes », seuls 48% de personnes sont favorables au retour de la taxe carbone. Il semble clair que les Français en ont marre de mettre la main au porte-monnaie. 77% des sondés ne sont pas prêts à payer plus cher leur électricité pour favoriser les énergies renouvelables. 78% ne veulent pas non plus payer plus cher leur essence pour limiter l’usage de la voiture. Paradoxalement, 61% d’entre eux estiment que la transition écologique peut être compatible avec leur pouvoir d’achat.