Des centaines de super-radars nouvelle génération bientôt sur le bord des routes

En 2019, le ministère de l’Intérieur a prévu de déployer près de 400 radars nouvelle génération, qui possèdent des fonctionnalités très avancées.

Ces anciens radars font faire place à des nouveaux autrement plus performants. Crédit: Raphael BLOCH/SIPA

Le radar du futur ? Selon Franceinfo, le ministère de l’Intérieur est en pleine opération de renouvellement de ses radars automatiques. Près de 400 radars de nouvelle génération devraient être déployés le long des routes de France en 2019 et trois fois plus l’année prochaine. Ces nouveaux radars devraient être plus difficiles à dégrader, mais pas seulement.

Tour de contrôle

Appelé « radar tourelle » ou « Mesta fusion 2 », ce nouveau modèle a été déployé à Marseille et à Strasbourg, comme le remarque les Dernières nouvelles d’Alsace. Alors qu’il a été homologué uniquement pour le contrôle de vitesse pour l’instant, ce radar possède des capacités avancées de surveillance de la circulation.

A LIRE >>> Verbalisé par un radar ou une caméra: les bons arguments pour contester

Selon la vidéo de présentation faite par le constructeur (en anglais), c’est une véritable tour de contrôle de la route : le radar peut repérer les infractions jusqu’à 200 mètres avant lui et ce, sur 8 voies de circulation. Avec un capteur en haute résolution de 36 mégapixels, il peut analyser les trajectoires de plusieurs véhicules à la fois, reconnaître automatiquement les plaques signalétiques des véhicules, faire un enregistrement vidéo et transférer les données sur le champ. Ce radar est capable de différencier les différents types de véhicules (voiture, camion) et ainsi de contrôler la vitesse selon le type de véhicule.

Ceinture de sécurité, téléphone au volant …

D’après son fabricant, il est aussi capable de voir si un dépassement abusif a lieu, si les voitures respectent les distances de sécurité ou si une voiture se permet de prendre une file qui lui est interdite (bande d’arrêt d’urgence, par exemple). Et ce n’est pas fini : il peut voir si la ceinture de sécurité est bien bouclée ou si le conducteur téléphone en conduisant. Bien sûr, il est capable de surveiller les feux tricolores et donc de verbaliser si un véhicule « grille » un feu.

Enfin, il est prévu que ce radar soit changé d’emplacement régulièrement : pour un radar qui fonctionne, il y en aura quatre qui seront des leurres. La caméra opérationnelle sera déplacée d’un radar à l’autre sans que les conducteurs soient au courant. Début mars, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner indiquait qu’« à peu près 75% du parc de radars a été soit détruit, soit détérioré, soit attaqué, soit neutralisé ».

Sur le même thème

Amende radars Radar

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique