Une nouvelle plateforme de streaming moins chère que Netflix va être mise en ligne

Disney + s’apprête à concurrencer la plateforme de films et séries télévisées Netflix dès novembre 2019 et à tout petit prix.

La plateforme de streaming Disney + sera en libre accès pour la modique somme de 6,99 dollars par mois. Crédit : iStock.

C’est officiel ! Disney lance sa propre plateforme de streaming baptisée sobrement Disney + le 12 novembre aux Etats-Unis. Elle a annoncé ce jeudi 11 avril en conférence de presse qu’elle serait en rodage toute la fin d’année dans la région mère avant d’être progressivement déployée à l’Europe de l’ouest puis au monde entier. La plateforme de streaming sera en libre accès pour la modique somme de 6,99 dollars par mois ou 70 dollars à l’année – soit environ 6 et 60 euros. Alors que son concurrent direct, Netfix, demande 8,99 dollars aux USA et 10,99 euros en France.

A LIRE AUSSI >>> Google veut révolutionner le jeu vidéo avec sa future plateforme en streaming

Un catalogue très attractif

Qui dit Disney, dit classique. Et ce projet ne fera pas exception. Au programme : les chefs d’œuvre de la maison comme Le Roi Lion ou La Reine des neiges. Mais aussi les célèbres franchises du groupe avec les Star Wars et les Marvel. Les dernières acquisitions Pixar seront aussi de la partie, que ce soit la saga Toy Story, Le Monde de Nemo ou encore Les Indestructibles. Petit plus, grâce au rachat de Fox, Disney + mettra en ligne l’intégrale des 30 saisons des Simpson.

Le géant du cinéma ne s’arrête pas là. Il a d’ores et déjà prévu de créer des contenus originaux et cela dès la première année. Un milliard de dollars sera alloué à la création de plus de vingt-cinq séries et dix films originaux. Parmi eux, une série inspirée de l’univers des Jedi intitulée The Mandolorian, produit par Jon Favreau. Au lancement, les abonnés auront accès à 7 500 épisodes et 500 longs-métrages.  

A LIRE AUSSI >>> Apple pourrait annoncer un service de vidéo en streaming le 25 mars

Néanmoins, le patron de l’entreprise américaine reste lucide quant à sa capacité à concurrencer Netflix. La directrice financière Christine McCarthy prévoit « 60 à 90 millions d’abonnés dans le monde d’ici la fin 2024 » quand son confrère en compte aujourd’hui 140 millions. D’autant plus que la marque à la souris n’est pas la seule à se lancer dans le grand bain du streaming. Amazon avec Prime Video et bientôt Apple avec l’Apple TV ont aussi prévu de prendre une part du gâteau.

Sur le même thème

internet Netflix prix tech Technologie

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique