Catégories : Vie Pratique

Les donateurs affluent en masse pour rebâtir Notre-Dame

D’Apple à la Banque centrale européenne en passant par des milliers d’anonymes, les promesses de dons affluent pour rebâtir le monument, atteignant mardi en fin d’après-midi 750 millions d’euros.

Plusieurs grandes fortunes françaises ont sorti leur carnet de chèques dès cette nuit: la famille Pinault a promis 100 millions d’euros, suivie de quelques heures par le groupe LVMH et la famille Arnault, première fortune de France, qui a annoncé un don de 200 millions, tout comme la famille Bettencourt-Meyers et le groupe L’Oréal. 

A LIRE >>> Notre-Dame: comment participer aux dons pour financer la reconstruction ?

L’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière (Fimalac), souhaite participer à hauteur de 10 millions à « la restauration de la flèche ». La famille Bouygues a promis une enveloppe similaire et la famille Decaux un don de 20 millions, via JCDecaux Holding.

Un élan de solidarité sans précédent « qui tient à la position complètement exceptionnelle de Notre-Dame », pour François Debiesse, patron de l’association Admical qui promeut le mécénat d’entreprise, comparant ce mouvement de solidarité à celui constaté lors de grandes catastrophes humanitaires. 

Dès lundi soir, le président Macron a confirmé qu’une souscription nationale allait être lancée, pour une reconstruction qui s’annonce longue et difficile. Alors que les pompiers étaient encore à pied d’œuvre, entreprises et anonymes ont commencé à faire des dons, provoquant des encombrements sur le site de la Fondation du patrimoine.

Vers une conférence de donateurs

C’est via cet organisme privé que s’organise la souscription, qui connait déjà un succès historique. Pour faire face à la demande, un autre site (rebatirnotredamedeparis.fr/) a depuis été mis en place, sous l’autorité du Centre des monuments nationaux.

A LIRE >>> Notre-Dame de Paris: les dons encouragés par une fiscalité avantageuse

A 15h30, 13,7 millions d’euros avaient été collectés, selon les estimations de la Fondation du patrimoine. L’organisme a promis de ne prélever aucun frais sur les dons.

Parmi les donateurs, figurent de nombreuses associations, fondations et entreprises. Le groupe pétrolier Total a annoncé à la mi-journée un don spécial de 100 millions d’euros, la banque Crédit Agricole, via sa fondation, un don de 5 millions d’euros. Et les sommes devraient continuer à se multiplier grâce à l’appel à la mobilisation lancé par le patronat français aux entrepreneurs. 

De son côté, la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé à l’AFP une contribution à hauteur de 50 millions d’euros de la Ville et souhaite organiser « dans les prochaines semaines, une grande conférence internationale des donateurs ». La région Ile-de-France va de son côté débloquer 10 millions d’euros d' »aide d’urgence pour aider l’archevêché à faire les premiers travaux ».

D’autres communes (Rennes, Nantes, Bordeaux, Toulouse…) et collectivités ont suivi, à l’instar de la région Auvergne Rhône Alpes qui s’est engagée sur deux millions d’euros ou la région Occitanie qui va proposer une aide de 1,5 million d’euros.

Un dispositif spécifique à l’étude ?

« Quand il y a une telle énergie, une telle volonté de solidarité de nos compatriotes, mais plus largement de personnalités, de personnes partout dans le monde qui veulent contribuer à rebâtir Notre-Dame, il faut aussi s’appuyer sur cet enthousiasme-là », s’est réjoui le ministre de la Culture Franck Riester sur France Inter.

« Aujourd’hui, dans le cadre de la loi mécénat, il y a des réductions d’impôts de 60% pour les entreprises et de 66% pour les particuliers. Nous allons voir avec le gouvernement quel dispositif spécifique nous mettons en oeuvre », a-t-il détaillé. L’élan de solidarité dépasse d’ores et déjà les frontières françaises. 

Apple va contribuer aux efforts de reconstruction de cette cathédrale « symbole d’espoir », a annoncé son patron Tim Cook sur Twitter.

De son côté, la milliardaire brésilienne Lily Safra a fait un « don important », a affirmé à l’AFP Stéphane Bern, chargé de la mission du patrimoine, sans dévoiler de montant. 

L’Américain Henry Kravis, co-fondateur du fonds d’investissement KKR, veut contribuer à hauteur de 10 millions de dollars (8,85 millions d’euros). 

Au Parlement européen de Strasbourg, une urne a été placée à l’entrée de l’hémicycle pour recueillir des dons des eurodéputés. 

Sur place, le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk, a appelé les Etats membres à « prendre part » au projet de reconstruction de la cathédrale. La Banque centrale européenne a promis cet après-midi « une contribution financière ».

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Créances: des huissiers et des sociétés de recouvrement épinglés par la DGCCRF

38% des professionnels contrôlés par la DGCCRF dans le secteur du recouvrement amiable de créances ont des pratiques commerciales abusives.

14/08/2020 16:54

Accord d’intéressement: l’Urssaf aide les TPE à le mettre en place

Les patrons de TPE ont jusqu’au lundi 31 août pour demander l’aide en ligne de l’Urssaf, et être accompagnés gratuitement…

14/08/2020 15:41

Immobilier: vers une dissociation du foncier et du bâti pour réduire les coûts?

Un projet de loi vise à dissocier le foncier du bâti, afin de permettre aux ménages modestes de devenir propriétaires…

14/08/2020 12:40

Coronavirus: quand peut-on se faire rembourser ses frais de scolarité?

Des étudiants montent au créneau. Face à l’annulation de cours en raison du confinement, ils ont ont trouvé le moyen…

14/08/2020 12:21

Néobanques: en difficulté, Revolut augmente ses tarifs

Revolut a été contrainte de pratiquer des modifications tarifaires. Les comptes gratuits sont les premiers concernés par ces évolutions.

14/08/2020 10:25

« Faire table rase de l’existant fiscal », selon Frédéric Douet

Frédéric Douet, professeur agrégé de droit à l’université de Rouen, livre avec son "Anti-manuel de psychologie fiscale" (Enrick B éditions),…

14/08/2020 09:23