Assurer ses biens en quelques secondes, c’est possible avec les assurances à la demande

Des start-ups proposent des solutions souples pour assurer un objet très rapidement et pour une durée limitée.

L'assurance à la demande se développe en France. Crédit: Istock

Vous partez faire de la randonnée et vous voulez assurer votre appareil photo juste le temps de l’excursion contre le risque de chute ? C’est désormais possible, avec les assurances à la demande, des contrats que l’on peut souscrire depuis une application sur smartphone ou un site Internet en quelques minutes et pour un besoin ponctuel et particulier.

Ces assurances sont généralement réservées à certains types d’objets, explique le Journal du net, qui doivent être référencés sur le site Internet de l’assureur : appareils électroniques, instruments de musique ou encore, articles de sport. Une photographie de la preuve d’achat ou la référence du produit suffit à assurer l’objet.

« Objets passion »

Le marché français de l’assurance à la demande est encore jeune, rappelle Le Figaro : la plupart du temps, il s’agit de start-ups qui proposent des services de courtier. Mais certains assureurs historiques s’y mettent comme la Maif, qui a lancé via une filiale, Valoo, un assureur à la demande. L’offre qui concerne les objets « nomades » (appareil photo, instrument de musique, tablette), est valable dans le monde et « pour quelques centimes par jour », promet l’assureur. Près de 10 millions d’objets sont référencés sur la plateforme.

A LIRE >>> Ces contrats d’assurance vie vont répondre à vos projets patrimoniaux

D’autres assureurs comptent investir ce marché, à l’instar de Generali qui devrait lancer avec le courtier April une application pour assurer des « objets passion » comme une paire de skis ou un ordinateur, lorsqu’on voyage ou lors d’un prêt. April envisage même de proposer des assurances contre la casse de vélos ou de trottinettes.

La maison et les voitures

D’autres domaines sont aussi concernés par l’assurance à la demande : Leocare propose des offres en un clic pour assurer sa voiture ou son habitation en cas de prêt ou de location, via une application mobile. D’autres proposent des contrats sur mesure comme Wilov qui facture une assurance auto selon l’usage du véhicule. Les automobilistes qui ne roulent pas tous les jours sont ciblés. La cofondatrice de Wilov, Anne-Claude Pont, promet jusqu’à 30% d’économies pour un usage pendant 15 jours par mois.

Dans un autre article, Le Figaro note que sur le marché des assurances à la demande, l’offre reste supérieure à la demande. « L’offre existe, mais la demande reste quasiment inexistante, car généralement les particuliers ne souscrivent une assurance que lorsqu’ils y sont obligés », explique un analyste.

Sur le même thème

assurance Assurance habitation

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique