Trottinettes à Paris : après la taxe, la charte de bonne conduite

Les opérateurs de trottinettes électriques signent ce lundi une charte des bonnes pratiques à adopter. Les usagers seront invités à respecter certaines règles.

La mairie de Paris veut réguler au mieux la circulation des trottinettes électriques. Crédit: Istock

La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, continue de déployer son arsenal pour réguler l’usage des trottinettes électriques. Après avoir annoncé que les opérateurs payeront une taxe pour l’occupation du domaine public, ceux-ci sont invités ce lundi 13 mai à l’Hôtel de ville pour signer une charte des bonnes pratiques. Car en presque un an, près d’une dizaine d’opérateurs ont laissé sur les trottoirs 15 000 trottinettes en location. La mairie estime que, d’ici la fin de l’année, 40 000 engins seront dans les rues, remarquent Les Echos.

Que contient donc cette charte ? Selon BFM, qui a pu en avoir une copie, ce texte demande aux opérateurs de vérifier que les trottinettes n’encombrent pas les espaces publics : « il est impératif de veiller à la sécurité des usagers (port du casque), au confort des piétons et notamment de ne pas encombrer les trottoirs. Les trottinettes, de manière générale, ne doivent pas constituer un obstacle, encore moins un danger. Leur usage doit se faire en toute sécurité, pour tous les usagers de l’espace public ».

A LIRE >>> Amendes, assurance… Ce qu’il faut savoir désormais pour rouler en trottinette électrique

Signaler les engins mal garés

Également, les loueurs doivent inciter « les usagers et les personnels en charge de la recharge et de la dépose à stationner les trottinettes sur les portions de trottoirs où elles seront les moins susceptibles de gêner la circulation piétonne ». Les engins mal garés ou endommagés pourront être signalés via l’application de la mairie « DansMaRue » ou via l’application du loueur. Ce dernier a douze heures pour intervenir. Sinon, il sera facturé des frais engagés par la municipalité pour déplacer la trottinette qui pose problème.

Les opérateurs s’engagent aussi à proposer un matériel fiable, sécurisé et de qualité aux utilisateurs : « ils doivent ainsi se conformer aux normes françaises et européennes de référence en matière d’équipements et de sécurité des trottinettes ». Ils seront invités à recueillir de la part des usagers une attestation comme quoi ces derniers sont majeurs.

Sur le même thème

transport trottinette

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique