La SNCF et Renault vont proposer dans les gares un service de voiture avec chauffeurs

Ce nouveau service remplace l’ancienne offre IDCAB de la SNCF, qui était assez restreinte.

Le service est déjà accessible dans 26 gares de France. Crédit: Istock

Descendre du train et sauter facilement dans un VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur). Ou compter sur un taxi pour vous emmener à la gare. C’est globalement la philosophie du nouveau service de voiture pour lequel la SNCF et le constructeur automobile Renault se sont alliés.

Disponible à terme dans près de 200 gares, accessible aux clients TGV, le service « Mon chauffeur » va reposer sur une plateforme développée par une filiale de Renault, Karhoo, qui compare les offres de taxis, VTC et autres chauffeurs indépendants pour vous proposer la meilleure proposition tarifaire notamment pour un parcours.

Vingt-six gares déjà accessibles

« L’objectif est de pouvoir accompagner nos clients du point de départ au point d’arrivée, le mieux possible, avec des solutions simples, accessibles en termes de prix et qui fonctionnent partout en France », résume Jérôme Laffon, directeur marketing de Voyages SNCF, à BFM.

Le voyageur pourra réserver son trajet en taxi ou en VTC via le site et l’application Oui.sncf ou pendant son trajet en TGV, sur le portail d’accueil Wifi. Mon chauffeur est déjà accessible dans 26 gares : toutes les gares parisiennes, celles de Lyon et de Lille, et les gares des grandes métropoles régionales comme Nantes et Strasbourg.

A LIRE >>> Trottinettes électriques : à Paris, vous avez désormais le choix entre dix opérateurs

Bouquet de services

Plusieurs types de véhicules sont proposés et les tarifs varient selon le service demandé, le véhicule, le nombre de personnes transportées… Le prix de réservation est le tarif facturé. En cas de retard du train, le chauffeur attend au point de rendez-vous qui a été convenu.

Dans cette logique de proposer un bouquet de services et d’emmener le voyageur de porte-à-porte, le service Mon chauffeur sera intégré dans « l’assistant personnel de mobilité » que compte présenter la SNCF en juin.

En 2012, la SNCF avait lancé IDCAB, rappelle Le Figaro, un service qui accompagnait son offre IDTGV. IDCAB, qui a été arrêté, était basé sur la plateforme Le cab, qui ne proposait que des VTC.

Sur le même thème

SNCF transport

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique