Se connecter S’abonner

La SNCF supprime ses trains à bas coût Paris-Strasbourg et Paris-Bordeaux

La compagnie avance l’argument de la non-rentabilité de ces Intercités « 100% éco » pour justifier la suppression, qui aura lieu dès ce weekend.

Une suppression dont la SNCF ne s’est pas vantée… Ce week-end du 19 et 20 mai, vont circuler les derniers trains Intercités à petits prix « 100% éco » entre Paris et Strasbourg, relate France 3 Grand Est. Cette offre, lancée en 2015, avait pour objectif de concurrencer les cars Macron (Flixbus ou Ouibus) et le covoiturage, en proposant un voyage plus long qu’en TGV mais à un prix beaucoup plus abordable, compris entre 15 et 35 euros. Ainsi pour un Paris-Strasbourg, le trajet dure 4h30 avec cet Intercités, contre 1h50 en TGV (mais pour un billet à environ 80 euros).

Une offre concurrencée par Ouigo

A la SNCF, on justifie cette suppression par une baisse de la fréquentation : « A l’époque de la création de cet Intercités, l’offre Ouigo n’existait pas. Aujourd’hui, la demande a fortement basculé sur les Ouigo qui permettent de relier plus vite, dans les mêmes conditions que le TGV, de gare principale à gare principale, Strasbourg à Paris à bas coût », explique Anne Corbet, de la direction régionale Grand Est SNCF. « Il est hors convention d’Etat, personne ne le finance. On ne va pas continuer à proposer deux offres sur la même ligne dont une qui n’est pas rentable. »

A LIRE >>> Nouvelles cartes de réduction SNCF: qu’est-ce qui change? Sont-elles plus avantageuses?

La compagnie ferroviaire redirige donc les clients vers le service Ouigo, un service pourtant bien plus onéreux que l’Intercités 100% éco. François Giordani, de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut) Grand Est indique qu’avec « le yield management et les options payantes, le Ouigo est rarement au prix de l’Intercités, il atteint parfois les 100 euros ».

La fin du Paris-Bordeaux

Les Intercités 100% éco circulent principalement le week-end pour ce qui est des trains Paris-Nantes et Paris-Lyon. Le Paris-Toulouse, lui, circule tous les jours. Quant à la liaison Paris-Bordeaux, Anne Corbet a annoncé aussi sa suppression, pour les mêmes raisons que le Paris-Strasbourg, sans pour autant donner plus de détails. Selon le site de réservation oui.sncf, les dernières circulations auront lieu le weekend du 19 et 20 mai.