La SNCF supprime ses trains à bas coût Paris-Strasbourg et Paris-Bordeaux

La compagnie avance l’argument de la non-rentabilité de ces Intercités « 100% éco » pour justifier la suppression, qui aura lieu dès ce weekend.

Pour la SNCF, ces Intercités souffrent de la compétition avec Ouigo, le TGV à bas prix. Crédit: Patrick LEVEQUE/SIPA

Une suppression dont la SNCF ne s’est pas vantée… Ce week-end du 19 et 20 mai, vont circuler les derniers trains Intercités à petits prix « 100% éco » entre Paris et Strasbourg, relate France 3 Grand Est. Cette offre, lancée en 2015, avait pour objectif de concurrencer les cars Macron (Flixbus ou Ouibus) et le covoiturage, en proposant un voyage plus long qu’en TGV mais à un prix beaucoup plus abordable, compris entre 15 et 35 euros. Ainsi pour un Paris-Strasbourg, le trajet dure 4h30 avec cet Intercités, contre 1h50 en TGV (mais pour un billet à environ 80 euros).

Une offre concurrencée par Ouigo

A la SNCF, on justifie cette suppression par une baisse de la fréquentation : « A l’époque de la création de cet Intercités, l’offre Ouigo n’existait pas. Aujourd’hui, la demande a fortement basculé sur les Ouigo qui permettent de relier plus vite, dans les mêmes conditions que le TGV, de gare principale à gare principale, Strasbourg à Paris à bas coût », explique Anne Corbet, de la direction régionale Grand Est SNCF. « Il est hors convention d’Etat, personne ne le finance. On ne va pas continuer à proposer deux offres sur la même ligne dont une qui n’est pas rentable. »

A LIRE >>> Nouvelles cartes de réduction SNCF: qu’est-ce qui change? Sont-elles plus avantageuses?

La compagnie ferroviaire redirige donc les clients vers le service Ouigo, un service pourtant bien plus onéreux que l’Intercités 100% éco. François Giordani, de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut) Grand Est indique qu’avec « le yield management et les options payantes, le Ouigo est rarement au prix de l’Intercités, il atteint parfois les 100 euros ».

La fin du Paris-Bordeaux

Les Intercités 100% éco circulent principalement le week-end pour ce qui est des trains Paris-Nantes et Paris-Lyon. Le Paris-Toulouse, lui, circule tous les jours. Quant à la liaison Paris-Bordeaux, Anne Corbet a annoncé aussi sa suppression, pour les mêmes raisons que le Paris-Strasbourg, sans pour autant donner plus de détails. Selon le site de réservation oui.sncf, les dernières circulations auront lieu le weekend du 19 et 20 mai.

Sur le même thème

SNCF transport

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique