Après les smartphones, les écrans flexibles s’invitent… sur des sacs à main

Louis Vuitton s’est associé à Royole, qui a commercialisé en premier son smartphone pliable, pour livrer des sacs avec écrans intégrés.

Pour Damien Douani, expert en innovation digitale, "ce n'est pas surprenant qu'un groupe comme LVMH s'intéresse à une technologie émergente. Crédit : Louis Vuitton

Le groupe LVMH, numéro un mondial du luxe, a présenté vendredi à Paris au salon VivaTech un sac à main connecté intégrant des écrans flexibles, innovation réservée aux smartphones dernier cri, qu’il compte commercialiser en 2020.

Ce sac signé Louis Vuitton, la première marque de mode au monde devant Chanel et Gucci en termes de chiffre d’affaires, se décline en deux modèles: l’un, rond, comportant deux écrans légèrement incurvés pour épouser la forme du sac, et l’autre en présentant quatre, apposés sur la célèbre toile monogramme de la maison.

La technologie utilisée par Louis Vuitton a été développée par Royole – une start-up chinoise dont le siège social est en Californie – pionnière avec une poignée d’autres fabricants sur le marché des smartphones avec un écran pliable.  Son modèle FlexPai, qui peut se transformer en tablette, est vendu au prix de 1.300 euros sur son site.

A LIRE >>> Après celui de Samsung, voici le smartphone pliable de Huawei

Pas de date de commercialisation

Interrogé sur une future commercialisation du prototype de ce sac connecté, Bernard Arnault, PDG de LVMH, a répondu « oui bien sûr. Il a été présenté (le 9 mai) à New York lors du défilé Croisière, il faudra attendre un peu » pour qu’il soit dans les magasins, a-t-il indiqué à l’AFP.

Lors d’une présentation à la presse des dernières innovations au salon VivaTech de Paris, dédié aux nouvelles technologies, l’équipe de Louis Vuitton qui a développé le projet a indiqué tabler sur une commercialisation « au deuxième semestre 2020 », pour un prix qui n’a pas été précisé. 

Les écrans du sac, qui sont également tactiles, permettent de faire défiler des images ou des vidéos sélectionnées par le propriétaire du sac depuis son smartphone.

« LVMH est très connecté à ces nouvelles technologies, au monde digital. Et le luxe, les produits de haute qualité, sont des univers très interactifs avec le monde digital. Leur avenir, leur développement, leur croissance, y sont liés », a résumé Bernard Arnault.

Pour Damien Douani, expert en innovation digitale, « ce n’est pas surprenant qu’un groupe comme LVMH s’intéresse à une technologie émergente; en tant que géant du luxe il se doit de proposer du pointu et de l’exclusif. Un tel sac permet également de choisir les images que l’on veut donner de soi aux autres », souligne-t-il à l’AFP.

Sur le même thème

Action LVMH: actualités et conseils Bourse L'actu tech

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique