Ces départements qui veulent repasser à 90km/h sur les routes secondaires

Dans la foulée de l’annonce d’Edouard Philippe, plusieurs présidents de conseils départementaux ont affirmé qu’ils modifieront la limitation de vitesse.

Des présidents de Départements se sont tout de suite déclarés pour repasser à 90km/h. Crédit: Istock

Une mesure qui avait divisé et sur laquelle le Premier ministre est, d’une certaine manière, revenu jeudi 16 mai. Lors d’une interview sur Franceinfo, Edouard Philippe déclarait : « Si les présidents des conseils départementaux souhaitent prendre leurs responsabilités, je n’y vois aucun inconvénient », avant de préciser que ces décisions doivent être « assorti[es] de mesures qui permettent de garantir le plus haut niveau de sécurité routière possible ».

Près d’une cinquantaine de départements

Dans la foulée, dans la nuit de jeudi 16 à vendredi 17 mai, les députés ont confirmé l’article du Sénat qui ouvre cette possibilité uniquement pour les routes départementales, note LCP.

Depuis ces annonces, plusieurs présidents de conseils départementaux se sont exprimés pour annoncer qu’ils utiliseront cette nouvelle possibilité pour mettre fin à la limitation à 80km/h et revenir à 90km/h, comme avant juillet 2018.

Selon un décompte fait par BFM, 49 départements se sont prononcés pour limiter à nouveau les routes secondaires à 90km/h : l’Ain, l’Allier, les Alpes-Maritimes, l’Ardèche, l’Aube, l’Aude, l’Aveyron, le Bas-Rhin, le Calvados, la Charente, la Corrèze, la Côte-d’Or, les Côtes-d’Armor, la Creuse, les Deux-Sèvres, la Dordogne, la Drôme, l’Essonne, le Finistère, le Haut-Rhin, la Haute-Garonne, la Haute-Loire, la Haute-Marne, la Haute-Savoie, les Hautes-Alpes, les Hautes-Pyrénées, l’Hérault, l’Indre, l’Isère, le Loir-et-Cher, la Loire, le Loiret, le Maine-et-Loire, la Mayenne, la Meuse, la Moselle, la Nièvre, le Nord, l’Oise, l’Orne, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Atlantiques, la Sarthe, la Seine-et-Marne, la Vendée, la Vienne, les Vosges, l’Yonne et les Yvelines. Seules les Ardennes se sont prononcées contre. Les autres départements se sont montrés prudents ou ne se sont pas encore prononcés.

A LIRE >>> Infraction routière: vous avez été flashé? Ce simulateur vous permet de connaître tout de suite votre sanction

Des révisions aussi à la baisse

Certains présidents de Départements pensent remettre la majeure partie de leur réseau à 90km/h comme l’a expliqué François Sauvadet, président UDI de la Côte-d’Or, à France 3 Bourgogne-France-Comté : « D’ores et déjà, je peux dire qu’environ 90% du réseau pourront repasser à 90 km/h ».

D’autres comptent utiliser ce nouveau pouvoir pour aussi faire des ajustements à la baisse, comme l’a annoncé Georges Ziegler, le président LR du conseil départemental de la Loire à France bleu : « D’ici la fin de l’année, certains ajustements seront mis au point soit en revenant à 90km/h, soit en descendant à 70 ou 60km/h dans certains secteurs qui nous paraissent particulièrement dangereux. »

Sur le même thème

Sécurité routière vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique