Google conserve un historique de vos achats difficile à supprimer

Une liste qui provient de l’analyse des emails du compte Gmail.

Google propose une liste de vos achats, éditée à partir de vos emails. Crédit: Romuald MEIGNEUX/SIPA

Google collecte déjà beaucoup de nos données personnelles : intitulés de nos recherches, sites consultés, notre identité ou encore nos emails, avec son application Gmail. D’ailleurs, à partir de courriers électroniques, Google compile nos achats dans une liste, comme l’a remarqué le média américain CNBC, disponible à cette adresse, à condition que vous disposiez d’un compte Gmail. Pour chaque achat, Google vous indique le montant, l’intitulé de l’article, la date d’achat ou encore l’adresse de livraison.

Les données et la publicité

Contacté par CNBC, Google a déclaré : « Afin de vous aider à garder une trace de vos achats, réservations et souscriptions à des abonnements, nous avons créé une page dédiée, uniquement visible par l’utilisateur. Vous pouvez supprimer cette information à tout moment. Nous n’utilisons aucune donnée provenant de Gmail pour diffuser de la publicité. Cela concerne également les reçus ou confirmations de commandes qui s’affichent sur la page dédiée à l’historique des achats. » Cependant, le géant du web ne précise pas depuis quand cette fonctionnalité existe et ce qu’il fait des données, même si sur la page, il affirme que « vous seul pouvez voir vos achats ».

A LIRE >>> Google veut révolutionner le jeu vidéo avec sa future plateforme en streaming

Comment supprimer cette liste ?

Quant à la suppression de ces données, ça peut se révéler délicat. En effet, si l’on veut effacer une entrée de la liste, il faut supprimer l’email auquel l’achat est relié. Or, comme le rappelle le média spécialisé Numérama, les emails relatifs aux achats peuvent être des preuves dans le cadre d’une garantie et permettent de garder une trace de nos achats en ligne.

Egalement, il n’y a pas de fonction « tout supprimer », il faut faire un par un. Dans la rubrique « données et personnalisation », Google ne propose visiblement pas d’option pour refuser ce catalogage, même si l’entreprise a annoncé l’inverse à CNBC.

Sur le même thème

Achats sur Internet vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique