La SNCF, une des compagnies européennes les moins ponctuelles

Selon une étude des gestionnaires des infrastructures ferroviaires européens, la SNCF est plutôt en bas de classement en ce qui concerne les retards. Les chiffres de 13 pays d’Europe ont été analysés.

La SNCF est dans la partie inférieure du classement. Crédit: Istock

Un carton rouge de plus pour la compagnie ferroviaire nationale. Selon une étude réalisée par Prime, la plateforme européenne des gestionnaires d’infrastructures ferroviaires, et citée par BFM, les trains de la SNCF font partie des moins ponctuels d’Europe.

Cinq minutes et 29 secondes

L’étude a comparé la ponctualité des trains de la Lettonie, de la Suisse, des Pays-Bas, de la Norvège, de l’Espagne, de la Finlande, de la Pologne, de la Suède, du Portugal, de la Lituanie, de la Belgique, de l’Italie et de la France. Pour Prime, un train est considéré comme en retard s’il arrive plus de cinq minutes et 29 secondes après l’heure théorique.

Avec ce critère, la moyenne des trains à l’heure dans ces treize pays s’élève à 91%. La SNCF s’en tire avec une 11ème place, à 87%. Derrière elle, se trouvent l’Italie et la Belgique. La tête du classement est trustée par la Lettonie, la Suisse et les Pays-Bas, des pays qui sont cependant plus petits et qui ont des réseaux ferroviaires moins étendus. Pour prendre un pays comparable à la France, la Renfe (compagnie ferroviaire nationale espagnole) fait mieux, avec 93%.

A LIRE >>> Nouvelles cartes de réduction SNCF: qu’est-ce qui change? Sont-elles plus avantageuses?

Différences méthodologiques

Le quotidien belge L’Echo remarque aussi que classement peut être critiquable. Ainsi certains pays n’utilisent pas le critère de Prime pour comptabiliser les retards. Donc certains ont recalculé selon la définition de la plateforme des gestionnaires alors que certains se sont contentés d’estimations. Aussi, certains pays prennent en compte toutes les lignes, même celles en travaux alors que « d’autres pays ne donnent les chiffres que des grands axes sans les lignes en travaux », explique un porte-parole du ministère belge de la Mobilité. Le taux de ponctualité peut aussi se jouer sur les suppressions de train : visiblement en Belgique, les trains sont moins rapidement supprimés en cas d’incident qu’aux Pays-Bas.

En France, la SNCF a connu une année 2018 compliquée, en raison des grèves. Mais la compagnie se félicite des chiffres du début de l’année : « Le premier trimestre 2019 est marqué par les meilleurs résultats régularité de ces dernières années, toutes activités SNCF et zones géographiques confondues », a-t-elle indiqué, avec un taux passé de 87% à 89,3%.

Sur le même thème

SNCF transport

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique