Prix du billet, parcours, mise en service retardée : ce que vous réserve le Charles de Gaulle express

La ligne destinée à relier la gare de l’Est à l’aéroport de Roissy ne verra finalement le jour qu’en 2025.

Ce trajet doit durer 20 minutes et le billet coûtera 24 euros.

Il va falloir patienter encore un peu pour emprunter le Charles de Gaulle express. En effet, cette liaison ferroviaire entre Paris et l’aéroport Roissy Charles de Gaulle devait être mise en service en décembre 2023. Finalement, elle ne verra pas les Jeux olympiques de 2024. Davantage de fermetures complètes de la ligne le week-end entre 2021 et 2023 sont à prévoir.

Mercredi 29, la ministre des Transports a annoncé son report à fin 2025 afin de limiter l’impact des travaux pour les Franciliens, rapportent Les Echos. Un retard qui viendra ajouter « quelques dizaines de millions d’euros » au coût de réalisation global déjà estimé à 1,8 milliard d’euros. Cette liaison est financée sans subvention publique par un consortium privé réunissant Groupe ADP (gestionnaire des aéroports de Paris), SNCF Réseau et la Caisse des Dépôts.

Les alternatives existantes

Dans le détail, le CDG express doit relier la gare de l’Est au terminal 2 de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Ce trajet doit durer 20 minutes et le billet coûtera 24 euros. « Le prix dans les grands aéroports européens est de 30 euros pour Londres-Heathrow, 20 euros pour Oslo ou encore 26 euros pour Stockholm », rappelle le site CDG express.

Actuellement, il existe d’autres solutions pour relier la capitale à l’aéroport. Les voyageurs peuvent choisir de prendre un taxi dont le forfait se situe aux alentours de 50 euros. Des services de VTC, à réserver à l’avance, existent aussi pour réaliser ce trajet avec un tarif garanti. Côté transports en commun, le temps de parcours entre Roissy-CDG et la gare du Nord est de 35 minutes environ avec le RER B. Prix du billet : 10,30 euros sans le pass Navigo. Il est également possible de rejoindre l’aéroport grâce au RoissyBus. Le trajet est d’environ 60 minutes et coûte 12 euros.

De nombreux habitants craignent que cette nouvelle ligne perturbe les lignes de trains de banlieue au nord de Paris. Comme l’explique Le Monde, la circulation du CDG Express pourrait avoir des répercussions sur le trajet du RER B au quotidien. En effet, il utilisera les voies de secours empruntées par le RER en cas de problème.

Sur le même thème

Grand Paris tra transport

Réactions et commentaires

Sur la même thématique