De faux billets de 20 et 50 euros circulent: comment les repérer?

Certains éléments comme la qualité du papier et les signatures sont à scruter pour ne pas se faire avoir.

Des faux billets circulent actuellement dans certaines régions d'Europe. Crédit: Istock

Dordogne, Limousin, Pas-de-Calais… Ces derniers jours, des faux billets de 20 et 50 euros ont été repérés. Comme le relève le journal Le Populaire du Centre, certains ont été utilisés pour payer sur des marchés, des vides greniers ou même dans certains magasins. La plupart du temps, il s’agit de « movie money », des billets fabriqués pour être utilisés comme des accessoires sur les tournages des films ou des clips. Des billets en vente libre sur Internet, fabriqués en Chine et qui ont la même taille et la même couleur que les vrais billets des 20 et 50 euros. Sauf que si vous en avez en main, quelques détails doivent vous interpeller.

Déjà, il ne possède pas d’hologrammes, explique au Parisien Eric Bertrand, de l’Office central pour la répression du faux monnayage (OCRFM) : « Quand vous bougez le billet, les motifs n’évoluent pas ». Le chiffre en bas à gauche du recto du billet doit présenter un effet de lumière qui se déplace, s’il s’agit d’un vrai billet. Aussi, un vrai billet présente des reliefs notamment sur les bords gauches et droits, où des traits obliques sont imprimés.

A LIRE >>> Découvrez les nouveaux billets de 100 et 200 euros

La signature de Mario Draghi

Les faux billets présentent au verso comme au recto une mention « This is not legal. It’s to be used for motion props », ce qui signifie « Ce billet n’est pas légal. Il ne peut être utilisé que comme accessoire de cinéma ». Egalement, sur le recto, en dessous du drapeau européen, il est écrit « movie money ». Un vrai billet aura la signature de Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne.

Un autre signe qui permet de déceler la fausse monnaie est la transformation de l’inscription Euro en grec (EYPΩ) en « Prop » : PRΩP. Enfin, les faux billets ont tendance à avoir tous le même numéro sur le verso (MB 66688880) alors que les billets légaux ont un numéro dont les lettres et les chiffres varient.

Faire usage de fausse monnaie est passible de cinq ans de prison et de 75 000 euros d’amende.

[ MISE EN GARDE DIFFUSION FAUX BILLETS–20 €UROS ]La cellule de prévention technique de la malveillance (CPTM) du…

Publiée par Gendarmerie des Pyrénées-Orientales sur Mercredi 22 mai 2019
Sur le même thème

Consommation vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique