Google veut vous aider à trouver un emploi avec sa nouvelle interface de recherche

Le géant du numérique a lancé son interface de recherche d’emploi en France. Plusieurs acteurs se sont associés au dispositif comme Pôle emploi.

Le nouvel outil "emploi" de Google est disponible depuis le 7 juin en France. Crédit: Romuald MEIGNEUX/SIPA

Des offres d’emplois directement dans le moteur de recherche Google. Le géant américain de l’Internet a lancé en France un outil gratuit pour trouver plus facilement des annonces d’emplois. Accessible à partir du moment où l’utilisateur a tapé « emploi » (ou un équivalent) dans la barre de recherche, il vous permet d’affiner votre recherche, en sélectionnant la catégorie professionnelle dans laquelle vous cherchez, le type de contrat, le lieu, l’employeur, la rémunération…

Des notifications

« Si vous effectuez une recherche d’emploi sur le moteur de recherche, qu’il s’agisse de « boulanger à Rouen » ou « ingénieur à Paris », vous verrez apparaître une boîte bleue comprenant des offres d’emploi en lieu et place des dix liens habituels », explique à BFM Florian Pagès, responsable des partenariats chez Google France. L’internaute clique sur l’annonce et il sera redirigé vers le site d’annonce qui l’héberge.

L’outil de Google, dans son mode étendu

Google propose également de retenir sa recherche en enregistrant les offres intéressantes ou en activant une fonctionnalité « notification », lorsqu’une annonce correspondante aux critères de recherche paraît, explique Le Figaro.

A LIRE >>> Découvrez les régions qui créent le plus d’emploi en France

Pôle emploi, Monster…

Plusieurs acteurs proposant des annonces d’emploi se sont associés à Google : Pôle emploi, Monster, Ouest-France emploi, Cadremploi… Ils sont, en tout, des « milliers » de partenaires, relate La Tribune. Par conséquent l’outil du moteur de recherche permet d’éviter les redondances d’annonces entre les sites ou encore la présentation d’offres expirées.

Les sites d’annonce ont déjà pu voir les effets : l’outil était en phase d’expérimentation pendant deux mois. Les différents sites se sont rendu compte que le nombre de personnes qui ont postulé après avoir vu l’annonce avait augmenté.

Sur le même thème

pôle emploi travail

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique