Les Français, obligés de surveiller de près leur budget auto

Le budget auto, une source de stress. Certains sont obligés de réduire leurs déplacements pour éviter les fins de mois difficiles.

Certains renoncent à des trajets pour contenir leurs dépenses. Crédit: Istock

Comment les Français ressentent-ils la hausse de leur budget auto ? Pas très bien, à en croire une étude du cabinet Kantar, citée par Le Parisien. En effet, ils sont près de 88% à se déclarer attentifs à leurs dépenses liées à leurs voitures, alors que l’automobile est jugée indispensable par 73% de la population. Une part qui augmente lorsqu’on se concentre sur les zones périurbaines et rurales, dépourvues en transports en commun : là-bas, le véhicule personnel est considéré comme indispensable par, respectivement, 87% et 95% des habitants.

Réduire ses trajets

L’augmentation des différents coûts liés à l’usage de la voiture (le carburant, le contrôle technique) oblige plus de la moitié des usagers interrogés à revoir leurs habitudes, ce qui implique de limiter voire d’annuler des déplacements. S’ils n’ont pas le choix de limiter ou d’annuler des trajets pour réduire la facture, les personnes sondées tenteront d’en limiter le kilométrage, pour éviter de faire déraper les coûts.

Il y a les coûts au quotidien et il y a l’achat : pour pouvoir acheter un véhicule, certains (29%) avancent avoir dû réduire leurs loisirs, leurs sorties, et les achats de vêtements. Face au prix d’un véhicule neuf, ils sont 51% à devoir descendre un peu en gamme pour pouvoir se l’offrir. Pour d’autres, 38%, une occasion récente constitue la bonne affaire. 44% envisagent le « low-cost », comme les Dacias, comme une option sérieuse.

A LIRE >>> Malus écologique : ce chiffre qui montre que les Français affectionnent les voitures polluantes

Le coup de pouce de la prime à la casse

Dans ce contexte, la prime à la conversion est un coup de pouce apprécié et non négligeable pour ceux qui souhaitent un nouveau véhicule plus respectueux de l’environnement. Selon le cofondateur d’Aramisauto, un site de vente, Guillaume Paoli, « C’est un vrai succès, et un vrai engagement financier » : 11% des ventes du site sont liées à la prime à la conversion dont 88% concernent des ménages non imposables.

L’étude a été réalisée fin avril, sur un échantillon de 1 007 interviews.

Sur le même thème

Budget auto voiture d'occasion

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique