Hospitalisation, diabète, soins courants: qu’est-ce qui coûte le plus cher à l’Assurance maladie?

La branche maladie de la Sécurité sociale a fait paraître ses chiffres de remboursement de 2017. Les dépenses sont en augmentation depuis 2012.

Près de 140 milliards d'euros ont été dépensés par le régime général d'assurance maladie en 2017. Crédit: Franck LODI/SIPA

En France, près de 57,6 millions de personnes sont bénéficiaires du régime général d’assurance maladie. Dans sa cartographie médicalisée des dépenses de santé, la Caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam) donne une image de la répartition des dépenses selon les pathologies. L’édition 2017 vient de paraître. Cette année-là, les dépenses de santé ont représenté près de 140 milliards d’euros.

Les hospitalisations, le premier poste de dépense

Sur les 57,6 millions de bénéficiaires (neuf assurés sur dix en France), 45% ont bénéficié du système de soins pour des pathologies ou des problèmes de santé qui ont généré une dépense significative, écrit la Cnam. Pour 31 millions de personnes, le système de santé a permis de recevoir des soins « courants », qui n’ont pas de lien avec une pathologie chronique ou un traitement spécifique.  

Du point de vue des dépenses, ce sont les hospitalisations ponctuelles qui arrivent en tête en 2017 : 31,3 milliards d’euros. Les autres principaux postes de dépense sont les maladies psychiatriques ou psychotropes (20,3 milliards d’euros), les cancers (15,6 milliards d’euros), les soins courants (14,5 milliards d’euros), les maladies cardioneurovasculaires (14 milliards d’euros). La maternité a représenté une dépense de 7,8 milliards d’euros. Pour le traitement des maladies rares ou VIH ou Sida, c’est 5,3 milliards d’euros. Le diabète, lui, a engendré une dépense de 7 milliards d’euros.

A LIRE >>> Télémédecine: l’Assurance maladie ne remboursera pas des consultations effectuées à l’autre bout du pays

Les effets du vieillissement de la population

La Cnam remarque que ce sont les dépenses liées aux hospitalisations ponctuelles (c’est-à-dire sans liens avec l’ensemble des pathologies étudiées dans cette cartographie) qui augmentent le plus depuis 2012, en raison principalement du vieillissement de la population. Les hospitalisations pour le système digestif, la pose de prothèse ou encore la cataracte sont les plus fréquentes chez les personnes âgées.

Du côté des cancers, l’Assurance maladie remarque que le nombre de cas est en augmentation constante depuis 2012. Cette année-là, il y avait 1 036 500 patients pris en charge pour ce type de maladie. En 2017, ils sont 1 188 500, soit 152 000 de plus. Le nombre de personnes diabétiques a augmenté aussi, entre 2012 et 2017, de 2,7% en moyenne et par an.

Sur le même thème

Frais de santé santé

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique