Energie: le 1er juillet, le prix du gaz va fortement… baisser

La chute des cours de l’énergie va bénéficier aux consommateurs de gaz français, avec une importante baisse du tarif réglementé d’Engie.

Les consommateurs vont avoir droit à une forte baisse du tarif du gaz en juillet. Crédit: Istock

Début juin, le prix de l’électricité, pour les abonnés au tarif réglementé, a subi une forte augmentation : +5,9%. Début juillet, ce sera au tour du prix du gaz de subir une forte évolution, mais à la baisse.

Selon le journal Les Echos, qui a pu avoir accès au projet de décret du gouvernement concernant le prix du gaz appliqué aux abonnés du tarif réglementé d’Engie, une baisse de -6,7% devrait être actée et mise en place au 1er juillet 2019.

Selon un expert interrogé par le quotidien économique, « plusieurs grands projets de gaz naturel liquéfié sont entrés en production en Russie, en Australie et aux Etats-Unis ces derniers mois. Dans le même temps, la demande a progressé moins vite que prévu, notamment en Chine et en Europe où l’hiver a été relativement doux ». L’offre a donc augmenté plus vite que la demande sur les marchés, d’où une baisse des tarifs.

A LIRE >>> Energie: les fournisseurs d’électricité et de gaz sont les rois des mauvaises pratiques commerciales

La fin du tarif réglementé pour 2023

Près de 40% des foyers abonnés au gaz en France sont abonnés au tarif réglementé, ce qui représente 4,3 millions de foyers. Cette baisse aurait pu être appliquée plus rapidement mais, en réponse à la crise des Gilets jaunes, le gouvernement avait bloqué les tarifs du gaz pour les six premiers mois de l’année 2019, avec des légères baisses mises en œuvre tous les mois. La dernière, en juin, était de -0,45%. Des baisses qui n’étaient pas aussi fortes que celles constatées sur les marchés d’approvisionnement, d’où le rattrapage début juillet.

Quoi qu’il en soit, le tarif réglementé du gaz pour les consommateurs français vit ses derniers instants. Il devrait disparaître progressivement jusqu’à la date du 30 juin 2023 où il aura complètement disparu au profit des offres de marché. La suppression se fera en plusieurs temps : d’abord, il sera impossible pour les consommateurs d’y souscrire. La phase suivante sera de convertir les consommateurs abonnés à ce tarif aux offres de marchés.

Sur le même thème

Prix du gaz Tarifs réglementés du gaz

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique