Les Français restent prudents malgré les dégradations de radars

Est-ce que les automobilistes n’hésitent pas à accélérer quand ils passent devant un radar manifestement dégradé et hors d’usage ? Visiblement non, selon une enquête qu’a menée le magazine Auto plus et dont BFM se fait l’écho.

Peu d’excès de vitesse

Pour mener cette étude, le magazine a procédé à la réalisation de 2 000 contrôles de vitesse, en se positionnement à proximité de radars hors-service, tout en étant correctement dissimulé pour ne pas influencer les conducteurs dans leur comportement. Les tests ont été effectués sur plusieurs routes aux caractéristiques différentes.

Dans ces conditions, peu d’excès de vitesse verbalisables ont été constatés. La vitesse moyenne observée sur les routes limitées à 80km/h était de 77km/h et 3,2% des excès de vitesse constatés pouvaient donner lieu à un procès-verbal. Concernant les voies rapides limitées à 110 km/h et les autoroutes à 130km/h, la vitesse moyenne constatée est respectivement de 103 km/h et 123 km/h. Aucun excès de vitesse pouvant donner lieu à une contravention n’a été constaté sur ces routes.

A LIRE >>> Les radars embarqués privés vont être déployés dans trois nouvelles régions

Manque à gagner

Qu’est-ce qui explique la sagesse des conducteurs ? La thèse du changement des comportements n’est pas à exclure. La hausse des prix des carburants pourrait être aussi une explication, en se montrant sage sur l’accélérateur. Une vitesse réduite, c’est moins de carburant consommé.

La conséquence de ces radars dégradés, ce ne serait pas une hausse des comportements à risque, mais une perte de recettes dans le budget de l’Etat. D’après des chiffres de la Cour des comptes, les radars ont rapporté 864,3 millions d’euros en 2018, soit 139,22 millions d’euros de moins par rapport à 2017 ; alors que l’Etat s’attendait, avec l’introduction de la limitation à 80km/h, à ce que les recettes grimpent à 1,1 milliard d’euros.

Les recettes des contrôles routiers devraient encore baisser de 455 millions d’euros en 2019. Reste la question de remettre en état les radars dégradés, ce qui impliquerait un effort financier de la part de l’Etat alors que la possibilité qu’ils soient de nouveau dégradés reste forte.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre
Mots-clés : Budget autoRadar

Articles récents

Comment faire quand un(e) époux(se) ne participe pas aux charges courantes du ménage ?

Votre conjoint(e) a quitté du jour au lendemain votre domicile, vous laissant seul(e) avec les enfants et les charges de…

08/12/2019 18:00

Immobilier: une erreur de diagnostic thermique ne permet pas d’exiger de fortes indemnités

Un acheteur soutenait que, pour atteindre la performance annoncée lors de la vente par ce diagnostic erroné, il lui fallait…

08/12/2019 11:25

Pouvez-vous bénéficier de l’exonération des droits de succession entre frères et sœurs ?

Vos frères et sœurs sont vos seuls héritiers ? Ils devront des droits importants. Mais il existe certaines situations dans…

08/12/2019 09:44

Immobilier: on vous aide à calculer les abattements pour année de détention de l’impôt sur les plus-values

En mettant en vente un appartement destiné à la location détenu depuis plus quinze ans, un acheteur est prévenu par…

07/12/2019 11:25

Immobilier : ils réunissent deux appartements sans autorisation, en ont-ils le droit ?

Dans un immeuble, des propriétaires ont créé un seul appartement en réunissant deux lots situés sur deux paliers différents sans…

07/12/2019 10:22