Les Français restent prudents malgré les dégradations de radars

Est-ce que les automobilistes n’hésitent pas à accélérer quand ils passent devant un radar manifestement dégradé et hors d’usage ? Visiblement non, selon une enquête qu’a menée le magazine Auto plus et dont BFM se fait l’écho.

Peu d’excès de vitesse

Pour mener cette étude, le magazine a procédé à la réalisation de 2 000 contrôles de vitesse, en se positionnement à proximité de radars hors-service, tout en étant correctement dissimulé pour ne pas influencer les conducteurs dans leur comportement. Les tests ont été effectués sur plusieurs routes aux caractéristiques différentes.

Dans ces conditions, peu d’excès de vitesse verbalisables ont été constatés. La vitesse moyenne observée sur les routes limitées à 80km/h était de 77km/h et 3,2% des excès de vitesse constatés pouvaient donner lieu à un procès-verbal. Concernant les voies rapides limitées à 110 km/h et les autoroutes à 130km/h, la vitesse moyenne constatée est respectivement de 103 km/h et 123 km/h. Aucun excès de vitesse pouvant donner lieu à une contravention n’a été constaté sur ces routes.

A LIRE >>> Les radars embarqués privés vont être déployés dans trois nouvelles régions

Manque à gagner

Qu’est-ce qui explique la sagesse des conducteurs ? La thèse du changement des comportements n’est pas à exclure. La hausse des prix des carburants pourrait être aussi une explication, en se montrant sage sur l’accélérateur. Une vitesse réduite, c’est moins de carburant consommé.

La conséquence de ces radars dégradés, ce ne serait pas une hausse des comportements à risque, mais une perte de recettes dans le budget de l’Etat. D’après des chiffres de la Cour des comptes, les radars ont rapporté 864,3 millions d’euros en 2018, soit 139,22 millions d’euros de moins par rapport à 2017 ; alors que l’Etat s’attendait, avec l’introduction de la limitation à 80km/h, à ce que les recettes grimpent à 1,1 milliard d’euros.

Les recettes des contrôles routiers devraient encore baisser de 455 millions d’euros en 2019. Reste la question de remettre en état les radars dégradés, ce qui impliquerait un effort financier de la part de l’Etat alors que la possibilité qu’ils soient de nouveau dégradés reste forte.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre
Mots-clés : Budget autoRadar

Articles récents

Comment contester un permis de construire vous privant de vue sur la mer ?

Un chantier naissant risque de vous priver d’une vue mer qui fait le charme et la valeur de votre propriété…

13/10/2019 11:06

Prime à la casse: voici comment en tirer encore profit

Le dispositif mis en place pour stimuler les ventes de voitures propres s’est durci depuis le 1er août. Mais il…

13/10/2019 10:00

IFI: pourquoi les dettes de la résidence principale ne sont déductibles qu’en partie

Pour un redressement, au titre de l’IFI, le contrôleur refuse de déduire la totalité de l’emprunt contracté pour acheter une…

13/10/2019 08:25

Au travail, un jeu de séduction avec un subordonné peut conduire au licenciement

Après deux années d'échanges de SMS explicites avec une salariée, un cadre se voit licencié pour « relation inappropriée" par…

12/10/2019 10:00

Pensions de retraites complémentaires : elles augmentent en novembre mais à quelle date exacte seront-elles versées?

Pour mémoire, les pensions de l’Agirc-Arrco sont payées d’avance, contrairement aux retraites de base réglées à terme échu. Explications et…

12/10/2019 08:48

Votre belle-mère a-t-elle le droit d’exiger la pleine propriété de la résidence principale après le décès de votre parent ?

Une affaire vient d’illustrer ce que signifie l’attribution préférentielle de la résidence du défunt au conjoint survivant.

11/10/2019 19:45