Prix, modèle, motorisation: à quoi ressemble la voiture achetée par les Français en 2018?

Un peu moins lourde, mais un peu plus gourmande en carburant, la voiture-type a aussi perdu quelques centimètres. Grande nouveauté : son prix a reculé.

L'Argus a examiné les caractéristiques des 300 modèles les plus vendus en 2018. Crédit: Istock

A quoi ressemble la voiture type neuve que les Français ont achetée en 2018 ? Le magazine L’Argus vient de faire paraître son étude sur la question et dresse un portrait-robot d’un véhicule qui pèse 1 249 kilogrammes, a une cylindrée de 1 402cm3, une puissance de 114 chevaux, une vitesse maximale de 185 km/h, une consommation de 4,7l/100 km. Ce véhicule émet 113 g/km de CO2.

Ambitions d’achat revues à la baisse

Et tout ça pour un montant moyen de 26 035 euros. Un prix qui pour la première fois depuis au moins dix ans a baissé constate le magazine qui écrit « il faut se pincer pour y croire ». La baisse est, qui plus est, significative : -682 euros soit -2,5% par rapport au prix calculé pour l’année 2017. En prenant en compte l’inflation, soit +1,9% en 2018, cette baisse apparaît plus marquée : – 1 198 euros soit – 4,5%. Ce serait une première depuis les années 1960, au moment où la voiture s’est démocratisée et est devenue un bien de consommation de masse.

Une hausse qui ne s’explique pas par une possible baisse des prix décidée par les constructeurs, mais par un changement dans les habitudes d’achats. Les consommateurs se sont plus orientés vers des catégories un cran en dessous ou vers des modèles qui coûtent moins cher. Au lieu d’acheter un SUV, certains se sont contentés d’un SUV compact, moins coûteux, par exemple.

A LIRE >>> Voiture de location: quand c’est au loueur de payer une amende, même si c’est de votre faute

L’effet de la prime à la conversion

D’autres facteurs sont à prendre en compte : la crainte d’une flambée du malus écologique et la pérennisation de la prime à la conversion ont dopé les ventes des modèles de voitures citadines et polyvalentes qui sont par nature moins chères. Le diesel poursuit son recul dans les ventes : cette motorisation représentait 47% des ventes en 2017 contre 38% en 2018.

Ces changements ont donc influencé les caractéristiques de la voiture moyenne de 2018 : elle est un peu moins puissante de trois chevaux, moins longue de deux centimètres et elle a perdu 13 kilos. Mais la consommation, elle, est à la hausse : +0,1 litre par rapport à 2017. Une augmentation surtout due à la mode des SUV, plus gourmands en carburant que les berlines, qui ne se dément pas.

Pour obtenir le portrait-robot de la voiture moyenne achetée en France, L’Argus a compilé les caractéristiques techniques des 300 modèles les plus vendus dans l’année, ce qui représente 99,4% des véhicules neufs vendus en 2018.

Sur le même thème

Budget auto voiture

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique