Canicule: les prix des climatiseurs et ventilateurs s’envolent

Des marchands peu scrupuleux profitent de l’aubaine créée par la canicule pour faire flamber les prix. Pour certains modèles, le prix a plus que doublé.

Certains variation de prix sont impressionnantes. Crédit: Istock

Les températures augmentent, tout comme le prix des ventilateurs et des climatiseurs, et ce, malgré le début des soldes, mercredi. L’association de consommateurs UFC-Que choisir s’est livrée à un petit comparatif sur plusieurs sites Internet marchands, alors que les acheteurs se ruent dans les magasins et les boutiques en ligne pour s’équiper.

Jusqu’à +167%

Ainsi, l’UFC relève qu’un climatiseur De’Longhi vendu sur le site de la Fnac en début de semaine à 699,99 euros était affiché à 918,48 euros mercredi 26 juin, soit une augmentation de 31% en seulement quelques jours. Même constat sur la market place du géant Amazon, un climatiseur de marque Taurus, affiché à 651,17 euros avant la canicule, est désormais vendu à 949,94 euros, soit une augmentation de 298,77 euros (+46%).

Ce constat vaut également pour les ventilateurs. L’association relevait mardi 25 juin un prix de 48,40 euros sur le site de Conforama pour un brasseur d’air en cuivre de marque Bestron. Le lendemain, le mercredi 26 juin, il était affiché à 129,24 euros, soit + 167%. Idem pour un ventilateur sur pied Rowenta sur le site de La Redoute : son prix a augmenté de 121%, en une journée.

A LIRE >>> Canicule: 5 chiffres à connaître sur les ventilateurs (certains donnent des sueurs froides)

Une forte demande

Depuis le 1er juin, le prix des climatiseurs aurait globalement augmenté de près de 7% et ceux des ventilateurs, 3%. Des faux soldes ont aussi été repérés : un ventilateur est affiché avec la mention « 71,50 euros au lieu de 94,99 euros », alors qu’un mois plutôt, il était proposé à 71 euros. Comparer les prix entre les différents sites marchands permet de se faire une idée plus juste des « vrais » prix et d’éviter d’être victime de ce genre de fausse promotion.

Selon le directeur « produits » des enseignes Fnac-Darty, Olivier Garcia, interrogé par Franceinfo, « on a multiplié par 10 les ventes sur les ventilateurs et les climatisations ». Les consommateurs « optent plutôt pour des climatiseurs. Ils investissent entre 400 et 600 euros là-dedans, alors que d’habitude, la star, c’est le ventilateur », ajoute-t-il.

Sur le même thème

Consommation vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique