Se connecter S’abonner

Homéopathie: un pas de plus vers son déremboursement ?

La Haute autorité de santé s’est exprimée le 26 juin sur ce sujet. L’avis rendu devrait être suivi par la ministre de la Santé.

Bourgoin jallieu le 18/05/2019 La Haute Autorite de sante (HAS) recommande de ne plus rembourser les granules homeopathiques, dont l efficacite est mise en doute, confirme Boiron ce vendredi. The High Health Authority (HAS) recommends to no longer repay the homeopathic granules, whose effectiveness is in doubt, confirms Boiron this Friday. //07ALLILIMAGES_1730.2475/1905191714

Une nouvelle étape dans le débat sur le remboursement par la Sécurité sociale de l’homéopathie. La commission de transparence de la Haute autorité de santé (HAS) s’est exprimée mercredi 26 juin, sur le sujet en adoptant un avis définitif.

Selon le journal Libération, les membres de cette commission ont voté très largement (une seule voix contre) pour le déremboursement de ces produits pharmaceutiques. Un résultat qui n’a pas été démenti par la ministre de la Santé et qui sera annoncé officiellement vendredi 28 juin.

Au gouvernement de trancher

Cet avis de la Haute autorité de santé confirme un avis provisoire qui avait été rendu durant le printemps. Les laboratoires qui fabriquent ces médicaments (le Français Boiron, le Suisse Weleda et l’Allemand Lehning) avaient ensuite un certain temps pour être entendus par l’HAS et défendre leur point de vue, ce qui n’a pas suffi à changer l’opinion de l’HAS.

L’avis définitif sera donc communiqué à ces trois laboratoires ainsi qu’au gouvernement, à qui il revient désormais de trancher. La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a affirmé plusieurs fois qu’elle se plierait à l’avis de l’HAS.

Invitée sur France 2 ce jeudi 27 juin, la ministre n’a pas annoncé le déremboursement, se donnant quelques jours : « Les décisions de déremboursement peuvent se prendre quelques jours ou quelques semaines après l’avis de la Haute autorité de santé. Je rappelle que pour les médicaments anti-Alzheimer, la décision a été prise pratiquement un an après l’avis de la Haute autorité de santé », a-t-elle souligné.

A LIRE >>> Les pro-homéopathie s’activent avant un éventuel déremboursement

Placebo ou véritable médicament ?

Actuellement, les produits homéopathiques sont remboursés à hauteur de 30%. En 2018, le remboursement de ces médicaments a représenté 126,8 millions d’euros, sur les 20 milliards d’euros que représente l’ensemble des médicaments remboursés.

Les labos, les utilisateurs de ces produits et les homéopathes ont lancé une campagne pour conserver le remboursement, avec une pétition signée par plus d’un million de personnes. Pour eux, ces médicaments sont bénéfiques aux patients. En face, le camp qui demande le déremboursement affirme que l’homéopathie n’a aucune efficacité prouvée : ces produits ne sont que des placebos fabriqués avec du sucre.