Se connecter S’abonner

Un litige avec un commerçant? Vous pouvez vous faire rembourser avec le «chargeback»

Si vous pensiez avoir utilisé tous vos recours, il vous reste sans doute celui-là, le chargeback, soit le remboursement de votre achat effectué par carte bancaire. Voici comment procéder.

La Cour des comptes plaide pour une amélioration des dispositifs d'inclusion bancaire.

Vous avez passé une commande sur Internet et le colis n’est jamais arrivé ? Vous avez tenté de contacter le commerçant, en vain ? Une solution peut encore s’offrir à vous : le « chargeback » (« remboursement »). Il s’agit d’un « recours bancaire qui concerne les commandes passées en ligne sur un site (…) et présentant un litige quant à la livraison. Elle consiste à dénoncer une transaction afin d’obtenir un remboursement », comme l’écrit le site Bercy Infos du ministère de l’Economie et des Finances. Le chargeback peut aussi fonctionner si votre carte bancaire a été volée ou piratée, si vous avez été escroqué ou si la société a faillite.

Ce recours est gratuit, mais « ne marche pas à tous les coups », indique le magazine 60 millions de consommateurs. Cependant, il peut s’agir d’une alternative à une action en justice. Et ça peut fonctionner pour tous les achats réglés par carte bancaire, en ligne ou en magasin, en France comme à l’étranger.

A LIRE >>> Crédit Agricole teste la carte bancaire biométrique

Refus de la banque

Comment procéder : « Cette procédure, issue de plusieurs directives européennes, est proposée par certaines sociétés de carte bancaire comme Visa ou MasterCard dans des situations plus larges que les textes européens », indique Sarah Abitbol, du Centre européen des consommateurs (CEC France). C’est donc vers votre banque que vous allez vous tourner en premier lieu, pour leur demander si la procédure est prévue dans les contrats qui régissent votre carte bancaire.

La banque peut refuser de se lancer dans cette procédure. Dans ce cas, vous pouvez contacter par vos propres moyens, la société qui gère votre carte bancaire, grâce à un formulaire en ligne pour Visa, par téléphone pour Mastercard. Le CEC France recommande de raconter sa mésaventure en français et d’édicter le code correspondant à la situation (par exemple, pour un produit non reçu ou un service non fourni, il s’agit de 48 55 pour Mastercard et 13,1 pour Visa). Il se peut qu’ensuite, l’entreprise demande plus de détails mais en anglais, et des pièces justificatives.

Si la procédure n’aboutit pas, Bercy Infos propose de prendre contact avec le médiateur de votre banque ou de contacter le Centre européen des consommateurs France.