Fermeture de 32 Conforama : celui qui est près de chez vous est-il concerné ?

Le groupe d’ameublement se sépare de 1 900 salariés et ferme, notamment, dix magasins de l’enseigne Maison Dépôts.

124 postes seront supprimés au siège social/ Crédit : Allili Mourad - SIPA

Le groupe Conforama supprime 1 900 postes. Le numéro trois français de l’ameublement a confirmé le lancement d’un plan de « transformation profonde et nécessaire » pour 2020. Mardi 2 juillet, RTL a publié la liste des magasins concernés par cette fermeture.

Par ordre alphabétique, voici la liste des enseignes les plus déficitaires qui devraient prochainement fermer leurs portes : Antibes, Avallon, Calais, Chalon-sur-Saône, Château-Thierry, Châtellerault, Chelles, Cosne-sur-Loire, Dreux, Fleury-Mérogis, Gondreville, Grenoble, La Chapelle des Fougeretz, La Tour Du Pin, Laon, Leers, Louvroil, Millau, Montauban, Morsbach/Forbach, Orange, Pamiers, Paris Étoile, Paris Pont-Neuf, Sormiou, Saint-Dié des Vosges, Saint-Genis-Pouilly, Saint-Memmie, Saint-Ouen, Vélizy, Vendenheim, Vitry-Sur-Seine. Devant plusieurs magasins, des salariés se sont rassemblés spontanément pour manifester leur opposition.

124 postes supprimés au siège social

De plus, l’enseigne aux 9 000 salariés envisage de supprimer 600 postes dans les 164 magasins restant ouverts, 124 au siège social et 26 au service après-vente. Le groupe ferme aussi dix magasins de l’enseigne Maison Dépôts, le concept Smart discount de Conforama

Un Comité central d’entreprise devait se tenir mais, faute de participants, il a été reprogrammé au 11 juillet. Dans un communiqué, le groupe justifie la mise en place de ce projet de restructuration. « Depuis 2013, Conforama en France a cumulé des pertes qui s’élèvent à près de 500 millions d’euros », affirme le texte. La direction rappelle que l’enseigne doit faire face aux « mutations profondes du secteur de la distribution et plus particulièrement celui de la distribution spécialisée ».

Difficultés financières de la maison-mère

En 2018, le chiffre d’affaires de l’enseigne a reculé de 2% sur une année avoisinant avec les 3,4 milliards d’euros rappelle Le Figaro. Le quotidien précise également que la maison mère sud-africaine Steinhoff est en proie à de nombreuses difficultés financières suite à des irrégularités dans les comptes.

Sur le même thème

entreprise travail

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique