Carrière, famille : les pays où il fait bon s’expatrier

La 12e édition de l’étude HSBC Expat Explorer place la Suisse en haut du classement. Le pays est suivi par Singapour et le Canada.

En Suisse, 82% des expatriés ont constaté une amélioration de leur qualité de vie/ Crédit : Jean-Marc Quinet/ Isopix/Sipa

De nombreux salariés font le choix de quitter leur terre natale pour s’installer dans d’autres contrées. La 12e édition de l’étude HSBC Expat Explorer, relayée par Le Figaro, dévoile les aspirations des expatriés.

Pour parvenir à ce classement, l’étude a compilé des réponses données par les expatriés de 33 pays différents. Le niveau de vie, les perspectives d’emploi et la vie de famille ont été pris en compte.

La Suisse, médaille d’or

Alors, quel est le paradis des expatriés ? Cette année, la Suisse chipe la première place à Singapour. En effet, le pays a bien des atouts pour séduire. A commencer par un salaire plus élevé que la moyenne annuelle mondiale avec 111 587 dollars contre 75 966 dollars. Mais ce n’est pas tout, les expatriés y apprécient également la qualité de l’air, le faible taux de criminalité et la beauté des paysages détaille le quotidien.

En Suisse, 82% des expatriés ont constaté une amélioration de leur qualité de vie. Et ils sont 86% à se dire détendus concernant le statut politique du pays.

Remontée de l’Espagne

Singapour n’est pas loin puisqu’il occupe la deuxième place du classement devant le Canada et l’Espagne. 62% des expatriés ont choisi Singapour en raison de l’excellente réputation de son système scolaire. Au Canada, les expatriés louent une qualité de vie améliorée et un coût de la vie moins élevé.

Concernant l’Espagne, le pays a gagné 10 places au classement cette année.  Le palmarès est ensuite complété par l’Australie, la Turquie, l’Allemagne, les Emirats arabes unis puis le Vietnam.

17ème place pour la France

Où se situe la France ? Elle pointe à la 17ème place entre la Malaisie et l’Inde. Le Figaro explique que la situation financière rebute quelque peu les expatriés à s’installer dans l’Hexagone. En effet, seulement 8% des sondés affirment s’être installés en France dans l’objectif d’améliorer leur niveau de vie.

C’est l’attractivité du patrimoine culturel qui séduit davantage. Enfin, même à l’étranger, les Français ne perdent pas leur statut de râleur. Ils sont 49% à déclarer avoir amélioré leurs conditions de vie et cela peu importe le pays d’accueil contre 65% pour l’ensemble des expatriés.

Sur le même thème

niveau de vie salaire

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique