Se connecter S’abonner

Un Iphone offert pour l’achat de 2 audioprothèses, l’offre qui fait polémique

Une enseigne low-cost tente de séduire les clients avec cette offre inédite. Le Syndicat national des audioprothésistes réplique.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes renoncent encore à se faire poser un appareil auditif par peur du coût. Alors, pour séduire les clients, les enseignes rivalisent d’inventivité. La nouvelle offre proposée par Ideal Audition est plutôt inattendue. En effet, l’enseigne low-cost offre aux clients un iPhone pour l’achat de deux appareils auditifs. Une promotion valable depuis le 17 juin et jusqu’au 27 juillet.

L’enseigne aux 27 magasins s’est attiré les foudres du Syndicat national des audioprothésistes (UNAF). En effet, dans un communiqué repéré par Le Parisien, le syndicat distribue son « carton rouge » à Ideal Audition.

Des « smartphones aux frais de la Sécurité sociale »

« Cette publicité mercantiliste est à l’exact opposé de ce pourquoi les Pouvoirs publics, les complémentaires et la profession ont conclu l’accord du 100 % santé : faciliter l’accès à ces biens de santé que sont les aides auditives », pointe le texte. Le syndicat s’insurge contre ces « smartphones aux frais de la Sécurité sociale et des mutuelles ».

« Il est à craindre que ces cadeaux commerciaux ne se fassent au détriment du temps de suivi du patient, facteur clé de l’efficacité des aides auditives et de l’observance par les déficients auditifs. Cette publicité dévalorise les produits et prestations délivrés par les audioprothésistes en tant que professionnels de santé, en les assimilant à des biens ordinaires de consommation courante, ce qu’ils ne sont pas », s’alarme le syndicat.

De nouvelles conditions de prises en charge

En réponse à cette offre, les professionnels réclament « une réponse rapide et d’une grande fermeté aux Pouvoirs publics par des mesures de sanction adéquates, et notamment la suspension immédiate de l’agrément des centres Ideal Audition ».

Depuis le 1er janvier dernier, les conditions de prise en charge des audioprothèses ont changé dans le cadre de la réforme du reste à charge zéro. L’année dernière, le prix moyen unitaire d’une prothèse auditive était estimé à 1 500 euros.

Aujourd’hui, ces prothèses sont prises en charge par l’Assurance maladie sur prescription médicale et à condition qu’elles appartiennent à une catégorie inscrite sur la liste des produits et prestations (LPP) remboursables par l’Assurance maladie. « Elles sont remboursées à 60 % sur la base de tarifs officiels, fixés par la LPP (1), variables selon votre âge et votre handicap », précise l’Assurance maladie sur son site internet.