Se connecter S’abonner

Téléphoner au volant pourra vous coûter votre permis de conduire

Le gouvernement montre les dents pour enrayer ce fléau. D’ici la fin de l’année, conduire avec son téléphone dans la main tout en commettant une autre infraction provoquera la perte du permis de conduire.

Le gouvernement entend bien faire la guerre aux automobilistes qui téléphonent en conduisant. D’autant que les Français sont de plus en plus nombreux à tenir leur téléphone en main alors qu’ils sont au volant. Ils sont désormais 6% contre 3,7% selon une étude de la Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France (Sanef), révélée par Europe 1. Un comportement irresponsable, qui se retrouve dans les 14% d’accidents mortels qui surviennent chaque année en raison de l’inattention portée à la route.

Double infraction

Par conséquent, l’Etat veut sévir : dans le projet de loi d’orientation des mobilités (Lom), voté tout dernièrement par l’Assemblée nationale en première lecture, un amendement a été ajouté : si l’utilisation du téléphone portable est corrélée à une autre infraction (dépassement d’une ligne blanche, dépassement de la vitesse autorisée, refus de priorité etc…), le permis de conduire pourra être retiré pendant six mois maximum, rapporte Les Echos.

Ce sera également le cas (pendant maximum un an) lors d’un accident provoquant un dommage corporel ou le décès , « lorsqu’il existe une ou plusieurs raisons plausibles de soupçonner que le conducteur a commis une infraction en matière d’usage du téléphone tenu en main ».

Interrogé par Europe 1 ce lundi 8 juillet, Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, persiste et signe : « Puisque ça ne marche pas avec la contravention, on va augmenter d’une gamme ».

A LIRE >>> Infraction routière: vous avez été flashé? Ce simulateur vous permet de connaître tout de suite votre sanction

30 000 retraits

Il ajoute : « Si vous êtes en même temps avec le téléphone et que vous avez glissé un stop, mordu une ligne blanche, fait un excès de vitesse ou que vous n’avez pas respecté les droits d’un piéton, vous risquez la suspension immédiate du permis de conduire par les forces de l’ordre ».

La mesure pourra être mise en place avant la fin de l’année. Le retrait ne concernera pas l’usage « simple » du téléphone au volant, qui reste toujours puni d’une contravention de quatrième classe de 135 euros et d’un retrait de trois points sur le permis de conduire. En 2016, 300 000 conducteurs ont été verbalisés pour avoir utilisé leur téléphone en conduisant. Cette nouvelle sanction pourra provoquer 30 000 retraits de permis en plus par an.