Catégories : Vie Pratique Voyage

Billets de train SNCF: les buralistes de ces cinq régions vont pouvoir en vendre dès la fin juillet

Une mesure annoncée en mars dernier et qui se concrétise : d’ici la fin du mois de juillet, certains bureaux de tabac proposeront à la vente des billets de train, TER comme TGV. La SNCF a signé lundi 8 juillet un accord avec la confédération des buralistes, annonce Les Echos, pour généraliser le dispositif, après quelques expérimentations ces derniers mois.

Des buralistes volontaires

Cinq régions ont été retenues pour tester plus largement l’efficacité de ce nouveau canal de vente : la Bourgogne-Franche-Comté, le Grand Est, les Pays de la Loire, la Normandie et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Par contre, tous les buralistes ne vendront pas systématiquement des billets. Le bureau de tabac devra être volontaire et déposer une candidature qui sera examinée selon les besoins du territoire où il est implanté.

Ces besoins seront définis par les conseils régionaux, qui financent en partie ce dispositif. Il devrait y avoir plusieurs centaines de buralistes partenaires d’ici la fin de l’année, espère Frank Lacroix, le directeur général des TER à la SNCF.

A LIRE >>> Budget vacances: avez-vous pensé au billet «congé annuel» de la SNCF?

Un ticket de carte bleue

Les bureaux de tabac retenus seront équipés d’une tablette et d’une petite imprimante. Le billet sera du format d’un ticket de carte bleue. Un code QR sera imprimé dessus. Une opération qui se veut simple et rapide. « Il y aura un code à deux dimensions, qui va être scanné soit par le contrôleur soit par la porte d’embarquement. Il n’y aura donc pas besoin d’aller chercher son billet dans un automate. C’est un système très simple, et pour la buraliste et pour le voyageur », a expliqué le PDG de la SNCF, Guillaume Pépy, rapporte Europe 1.

« Vous rentrez votre gare de départ, votre gare d’arrivée, vous sélectionnez une date, vous regardez si le client a une carte, et puis l’appareil va rechercher les tarifs les plus intéressants », explique Eric Steil, le directeur marketing TER à la SNCF, sur Franceinfo.

Par contre, les buralistes ne prendront pas en charge l’échange ou le remboursement des billets. Ils seront uniquement habilités à la vente. Leur rémunération sera constituée d’une part fixe et d’une part variable, calculée selon le volume de ventes réalisées.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre
Mots-clés : SNCFvie pratique

Articles récents

Succession: quels avantages fiscaux sont accordés aux contribuables handicapés ?

Un lecteur sans hériter s’interroge sur les abattements dont pourrait bénéficier sa cousine handicapée à qui il souhaiterait léguer ses…

14/12/2019 13:56

Ce risque méconnu qui plane sur les ramasseurs de champignons

Pendant les vacances, vous ramassé des champignons en forêt mais une personne se présentant comme le propriétaire des lieux vous…

14/12/2019 11:45

Après 40 ans de contrats de saisonniers dans la même entreprise, sa mission n’est pas reconduite… Peut-il invoquer un licenciement?

Avoir été employé tous les ans en contrat saisonnier ne permet pas de s'estimer titulaire d'un contrat de travail à…

14/12/2019 09:00

Frais dentaires, lunettes… Ce qu’il faut savoir sur le reste à charge zéro en vigueur au 1er janvier

Vos lunettes ou votre appareil dentaire ne vous coûteront bientôt plus rien ! Une révolution qui s’appliquera à compter du…

14/12/2019 08:33

Le Crédit du Nord lancera en 2020 une néobanque pour les auto-entrepreneurs et petits professionnels

Cette néobanque, baptisée Prismea, veut offrir plus d'autonomie dans la gestion quotidienne des services bancaires et apporter des outils pour…

13/12/2019 16:00

Exonéré de taxe d’habitation? Pensez à ajuster à la baisse vos mensualités

Les Français concernés par l’exonération totale de la taxe d’habitation l’année prochaine et qui sont mensualisés, ont maintenant la possibilité…

13/12/2019 15:15