Airbnb obligé à devenir plus transparent sur ses offres

La plateforme de location touristique Airbnb a fini par clarifier la manière dont elle présente les offres aux consommateurs, notamment le prix total des hébergements, s’est félicitée jeudi la Commission européenne, qui lui avait lancé un ultimatum. Ces améliorations ont été obtenues à l’issue de négociations avec la société américaine, menacée de sanctions par l’exécutif européen si elle ne se conformait pas à la législation de l’UE en matière de protection des consommateurs.

A LIRE >>> Les maires ruraux veulent développer le potentiel touristique des campagnes avec Airbnb

« Ces vacances d’été, les Européens obtiendront tout simplement ce qu’ils voient lorsqu’ils réservent leurs vacances », s’est réjouie la commissaire chargée des droits des consommateurs, Vera Jourova, satisfaite que Airbnb « se soit montrée disposée à coopérer ».

Parmi les modifications apportées par la plateforme figure notamment l’affichage du prix total de l’hébergement dès la première page de résultats. Les consommateurs « ne risquent plus de découvrir des frais obligatoires aux pages suivantes », relève la Commission.

Un accès simplifié pour le règlement en ligne des litiges

Ces surcoûts incluent notamment des frais dits « de service », ou de nettoyage, ou diverses taxes locales qui viennent alourdir au moment du paiement le prix dont doivent s’acquitter les consommateurs.

La plateforme indiquera par ailleurs plus clairement si l’offre d’hébergement qu’elle propose « est mise sur le marché par un hôte privé ou par un professionnel ». Et elle donnera un accès simplifié sur son site à une procédure de « règlement en ligne des litiges ».

A LIRE >>>Locations de vacances: Leboncoin passe au paiement en ligne pour challenger Airbnb

La Commission a aussi souligné que la société avait revu ses conditions de service. Parmi les améliorations, celles-ci précisent désormais que les utilisateurs peuvent introduire un recours contre Airbnb devant les tribunaux de leur pays de résidence.

L’exécutif européen s’était joint en juillet 2018 aux autorités en charge de la protection des consommateurs dans les pays de l’UE pour réclamer ces modifications à la société de location. « Airbnb a répondu à toutes les demandes formulées », a souligné la Commission.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Retraites: le gouvernement envisage que la génération 1975 soit la première concernée par la réforme

Le gouvernement doit annoncer l’architecture générale de sa réforme des retraites mercredi. Des points restent encore à éclaircir avant le…

10/12/2019 08:59

Epargne : le LDDS va réellement devenir solidaire

Les dons aux acteurs de l’économie sociale et solidaire via votre LDD seront possibles à compter de juin prochain.

10/12/2019 08:00

Sur les marketplaces, la fraude à la TVA des vendeurs en ligne étrangers est massive

Selon la Direction nationale des enquêtes fiscales, 98% des sociétés étrangères opérant sur les places de marché qu'elle a pu…

09/12/2019 21:34

Nouvelle alerte sur les fragilités des marchés financiers

La BRI, la banque centrale des banques centrales, alerte sur des fragilités sur les marchés financiers qui méritent une «…

09/12/2019 19:45

Smic: le ministre de l’Economie opposé à un coup de pouce au 1er janvier

Le ministre « ne souhaite pas » ce coup de pouce. Le Smic bénéficiera toutefois d’une hausse mécanique liée à…

09/12/2019 17:51

Taux bas obligent, l’assurance vie rapportera moins en 2019

De loin le premier placement d'épargne, l'assurance vie s’apprête à voir les taux de ses fonds sécuriser chuter cette année.…

09/12/2019 17:00