Circulation différenciée et bouteilles d’eau: comment le secteur des transports s’organise face à la canicule

La France va connaître dans les prochains jours un nouvel épisode caniculaire. De fortes chaleurs qui peuvent mettre à mal les infrastructures de transport comme les voies ferrées. La ministre de la Transition écologique a appelé à la mobilisation.

Le thermomètre va dépasser les 40°C ces prochains jours. Crédit: Istock

Alors qu’un nouvel épisode caniculaire débute en France, la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne a appelé lundi les opérateurs de transport « à la plus grande vigilance et mobilisation ». Le mercure devrait en effet dépasser les 40°C dans plusieurs régions d’ici les prochains jours.

Les opérateurs de transport sont « mobilisés pour faire face à la situation, assurer le meilleur service possible et l’assistance aux voyageurs », selon un communiqué du ministère.

Plan canicule à la SNCF

La SNCF a activé lundi son plan pour faire face aux périodes de fortes chaleurs, qui prévoit notamment une « surveillance renforcée » des « matériels et infrastructures ».

« L’impact de la canicule sur les voies peut parfois être très important, et rendre difficile la circulation des trains à grande vitesse », explique le document, précisant que la SNCF pourrait, par précaution, réduire la vitesse des trains à certains endroits comme elle l’a déjà fait en juin.

Ce plan prévoit également de renforcer l’approvisionnement des gares en eau. « Des distributions de bouteilles d’eau sont ainsi d’ores et déjà en cours dans les zones les plus touchées, par exemple à Bordeaux et Toulouse. »

A LIRE >>> Circulation différenciée: un pas contre la pollution difficile à mesurer

La circulation différenciée appliquée en Île-de-France dès ce mardi

En ce qui concerne le réseau routier, les sociétés concessionnaires d’autoroutes ont également été appelées « à distribuer des bouteilles d’eau en cas de congestion aux péages pendant les heures les plus chaudes » et « à renforcer la quantité d’eau disponible sur les aires de service ».

Par ailleurs, en Ile-de-France, en cas de risque de pollution, « des mesures de circulation différenciée seront appliquées systématiquement et sans délai ». Elle sera ainsi mise en place dès mardi, selon la Préfecture de police.

En effet, l’agglomération parisienne va connaître un épisode de pollution à l’ozone en raison de la canicule. « Seuls les véhicules munis d’une vignette Crit’Air de classe 0, 1 et 2 seront autorisés à circuler » de 05h30 à minuit à l’intérieur d’un périmètre délimité par l’A86, soit Paris et la petite couronne, selon le communiqué de la préfecture.

La canicule, qui commence lundi sur la France, la deuxième en moins d’un mois, sera courte mais exceptionnellement intense, avec une chaleur historique attendue jeudi sur un pays déjà frappé par la sécheresse

Sur le même thème

transport vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique