La circulation différenciée mise en place à Lyon dès ce mardi

La circulation différenciée est mise en place à Lyon ainsi que dans deux communes limitrophes. Seuls les véhicules les moins polluants auront le droit de rouler ces prochains jours, de la même manière qu’à Paris.

La canicule entraîne un pic de pollution à l'ozone. Crédit: Istock

Comme à Paris, la canicule est responsable d’un épisode de pollution à l’ozone sur l’agglomération lyonnaise. Par conséquent, la circulation différenciée est mise en place dès mardi matin à Lyon, Caluire-et-Cuire et Villeurbanne.

Seuls seront autorisés à circuler à partir de 5 heures sur ces trois communes les véhicules affichant un certificat qualité de l’air (vignette Crit’Air) de classe « zéro émission moteur », 1, 2, ou 3, précise la préfecture.

L’autoroute A7, le tunnel sous Fourvière, le boulevard périphérique Nord et les voies métropolitaines M7 (ex-A7) et M6 (ex-A6) ne sont pas concernées par ces restrictions.

Les limitations de vitesse abaissées temporairement

Un abaissement temporaire de la vitesse de 20 km/h est également instauré sur tous les axes routiers du département où la vitesse limite autorisée est normalement supérieure ou égale à 90 km/h. Les axes dont la vitesse est limitée à 80 km/h sont quant à eux limités à 70 km/h.

« Les conditions caniculaires persistantes seront favorables à une hausse des concentrations d’ozone », estime l’observatoire Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, qui a émis une vigilance orange sur le bassin grenoblois, le bassin lyonnais Nord-Isère et dans la vallée du Rhône.

« Aucune amélioration n’est prévue dans les jours à venir. La qualité de l’air aura même tendance à se dégrader progressivement et de nombreux territoires pourraient enregistrer des dépassements du seuil d’information pour l’ozone », ajoute-t-il.

A LIRE >>> Pollution: un nouveau dispositif pour accélérer la mise en place de la circulation alternée

Un ticket spécifique pour les transports en commun

Le réseau de transports en commun TCL propose à nouveau son offre Tick’Air, qui permet de voyager en illimité pour trois euros par jour.

Lors du pic de pollution fin juin, le trafic avait « diminué de près de 10 % », assure dans un communiqué la métropole, qui avait enregistré « une moyenne de 6% de trafic en moins à l’échelle de l’agglomération, soit une baisse de 100 000 véhicules/jour ».

« 48 000 nouvelles vignettes Crit’Air ont été commandées, soit une hausse de 10% du parc (au 11 juin, 55% du parc était équipé d’une vignette dans le Rhône) », ajoute-t-on.

Sur le même thème

Auto voiture

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique