Se connecter S’abonner

Vacances : les étrangers voyagent moins dans l’Hexagone, les Français dépensent plus

Les touristes étrangers délaissent la France, mais les voyageurs hexagonaux rattrapent la saison estivale de 2019.

Vacances
Crédit: iStock.

Au début du mois d’août 2019, le cabinet spécialisé Protourisme, cité par Les Échos, dresse un « bilan contrasté » de la saison touristique. En effet, la canicule a poussé les vacanciers vers le nord de la France et l’ouest, au détriment du sud. L’Occitanie, la PACA, l’Ardèche, la Dordogne pâtissent de la chaleur tandis que la fraîcheur des campings de Normandie ou de Bretagne font le plein, selon la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air. En Méditerranée, les nuitées ont baissé de 2 à 8% en juillet, alors que sur la côte atlantique et en altitude, elles augmentent de 3 à 6%.

Les Britanniques moins présents à cause du Brexit

Autre changement, les vacanciers étrangers délaissent la France. En juillet, les Belges, les Néerlandais étaient moins nombreux que l’année dernière. Conséquence du Brexit, les Britanniques, qui habituellement sont les plus nombreux à visiter la France, sont beaucoup moins présents. « Cet été, la baisse de fréquentation de la clientèle britannique sur nos sites est frappante. Ces habitués ont préféré rejoindre les pays du pourtour méditerranéen, moins chers pour eux compte tenu de la forte dévaluation de la livre », raconte Linda Aubert, directrice marketing du premier réseau de campings français, Flower Campings au Monde.

A LIRE >> Vacances : en Occitanie, l’addition peut vite grimper pour se garer près de la plage

Un budget hébergement en hausse de 7% chez les Français

Mais les professionnels du tourisme restent optimistes pour cette saison estivale, notamment en tablant sur les prévisions du mois d’août où les Français devraient être plus nombreux à partir en vacances. En tout, 31,5 millions de Français devraient s’offrir des vacances, soit 1,3 million de plus que l’année dernière. D’autant plus que les touristes hexagonaux ont un budget plus important.

Une famille de quatre personnes dépenserait en moyenne 1 787 euros pour un hébergement en France, soit une augmentation de 7%. « Les professionnels insistent : les Français veulent des vacances plus qualitatives, avec au programme festivals, balades à vélo ou visites de fromagerie », rapporte Le Monde.