Location de vacances : les propriétaires résistent face aux plateformes du web

Frais de plus en plus élevés, règles mystérieuses, les propriétaires se plaignent des géants de la location de vacances comme Airbnb ou Booking.

La Commission européenne a imposé à Airbnb l'affichage du prix total de l'hébergement dès la première page. Crédit: iStock.

« Ils ne font rien, n’investissent rien, ne prennent aucun risque mais augmentent sans cesse leur commission… » , déclare une enseignante nantaise qui loue une maison en Loire-Atlantique à propos de Airbnb. Les hôtes ripostent contre les sites comme Booking, Leboncoin ou encore Abritel, les acteurs dominants du secteur de la location de vacances. Le géant Airbnb propose par exemple 600 000 logements en France sur sa plateforme et impose ainsi ses règles et ses tarifs, détaille Le Monde.

« Frais de service et commissions toujours plus chères »

« Ils leur imposent des frais de service et des commissions toujours plus chères – 15 % en moyenne pour Airbnb, dont 3 % à la charge du propriétaire, 17 % à 30 % pour Booking… », précise Pierre Tellep, fondateur du site Eldorado-immobilier.com rassemblant 2 000 propriétaires. Au-delà des tarifs, les propriétaires sont parfois obligés d’accepter les exigences de la plateforme, comme la réservation instantanée sans possibilité de discussion avec le futur locataire ou de refus.

« Les plates-formes ont, en effet, tout intérêt à ce que les contrats soient conclus le plus vite possible, sans risquer que propriétaire et locataire s’entendent directement dans leur dos mais aussi parce qu’elles empochent immédiatement arrhes et commissions qu’elles ne verseront au propriétaire qu’en fin de location, voire, comme Booking, un mois plus tard », écrit le quotidien.

A LIRE >> Locations de vacances: Leboncoin passe au paiement en ligne pour challenger Airbnb

La Commission européenne oblige Airbnb à plus de transparence

Commissions, frais de service, règles de location, les plateformes imposent également leurs algorithmes très mystérieux. Les sites mettent en avant certaines annonces, en rétrogradent d’autres, tout ça dans la plus grande confidentialité. D’autant plus que les règles changent souvent, et les tarifs ne sont pas affichés clairement, au grand dam des propriétaires comme des locataires. Ainsi, la Commission européenne a imposé à Airbnb l’affichage du prix total de l’hébergement dès la première page pour éviter l’ajout de frais supplémentaires au fil de la réservation.

Face à ces contraintes, certains propriétaires réagissent en créant leur propre plateforme comme Locations de vacances entre particuliers, créée en 2017, qui rassemble 2 000 membres aujourd’hui. D’autres choisissent d’utiliser des sites plus anciens avec plus de transparence comme Gîtes de France ou Pap.fr.

Sur le même thème

Location Airbnb Location vacances propriétaire vie pratique

Réactions et commentaires

Sur la même thématique