Se connecter S’abonner

Le pass ferroviaire InterRail restera bien valable au Royaume-Uni après 2020 et le Brexit

Des désaccords entre les compagnies ferroviaires britanniques et l’organisme qui gère le pass ont failli avoir raison de la validité d'InterRail au Royaume-Uni. Au vu du tollé provoqué par la nouvelle, les discussions se sont rouvertes.

Mandatory Credit: Photo by Richard Gardner/REX (10216025a) London Waterloo Railway Station Waterloo train station, London, UK – 22 Apr 2019/Rex_Waterloo_train_station_London_UK_10216025A//1904221123

Sillonner l’Europe avec un titre de transport unique valable à bord des trains, c’est le concept d’InterRail (pour les ressortissants européens) et d’EuroRail (pour les non européens). Des pass valables dans une trentaine de pays et qui permettent de rallier 40 000 destinations en faisant de substantielles économies.

Cependant, la liste des pays a bien failli se réduire : mercredi 7 août, un communiqué d’Eurail, le consortium d’entreprises ferroviaires européennes qui commercialise les pass, annonçait que les compagnies britanniques se retiraient du dispositif à partir du 1er janvier 2020. « Durant les derniers mois, nous avons tout fait pour que persuader RDG (les compagnies britanniques, NDLR) de rester dans le dispositif InterRail mais, malheureusement, nous n’avons pas pu conclure un accord », indiquait un tweet d’Eurail citant Carlo Boselli, le directeur général de la structure.

A LIRE >>> Quelles seraient les conséquences d’un Brexit sans accord pour les voyageurs à destination du Royaume-Uni?

Retropédalage

Une décision qui n’a rien à voir que le Brexit, qui doit avoir lieu le 31 octobre, a précisé le Rail Delivery Group (RDG), l’organisme qui regroupe les entreprises de transport de passagers et de marchandises britanniques. Organisme qui finalement a décidé de reprendre la situation en main jeudi 8 août en publiant un nouveau communiqué. Sur Tweeter, RDG indique que « les compagnies ferroviaires britanniques n’ont jamais eu l’intention de quitter InterRail. Vu les fortes réactions de l’annonce de notre départ, nous avons repris contact avec Eurail, la compagnie qui gère InterRail ».

Puis, plus tard, un nouveau tweet de RDG indique : « Nous avons le plaisir d’annoncer aux passagers que nous avons conclu un accord et que nous resterons toujours partie des pass InterRail et Eurail ».

Créé en 1972 pour les jeunes, le pass InterRail a été progressivement à toutes les catégories de la population. Selon la durée, un pass pour adulte (entre 28 ans et 60 ans), coûte entre 218 euros pour trois jours sur un mois et 902 euros pour trois mois.