Arnaque au numéro de téléphone: les assistants vocaux peuvent se faire avoir

Certains usurpent l’identité d’entreprises pour tromper les assistants vocaux qui cherchent un numéro de téléphone. Ainsi, les consommateurs peuvent se faire extorquer des fonds.

L'enceinte connectée d'Amazon. Crédit: Istock

Les enceintes connectées et leurs assistants vocaux sont entrés dans le foyer et la vie de milliers de personnes. Google Assistant, Siri (Apple) ou Alexa (Amazon) vous servent à gérer les appareils connectés de votre maison ou à faire une recherche sur Internet. Mais ils ne sont pas infaillibles.

Le Better business bureau (BBB), une organisation à but non lucratif américaine qui se charge de promouvoir la confiance dans l’économie et le marché, relate sur son site internet que ces assistants vocaux peuvent être trompés. Cela fonctionne principalement lorsque ceux-ci effectuent une recherche pour trouver le numéro de téléphone d’une entreprise. Généralement, ils se fient aux premiers résultats indiqués par le moteur de recherche car jugés les plus fiables. Mais des arnaqueurs peuvent usurper l’identité d’une entreprise et faire remonter leur numéro en première position, en payant, et abuser ainsi de l’assistant.

A LIRE >>> Google Home: à quoi sert l’enceinte à commande vocale de Google ?

Virement bancaire

Et pourtant, la personne au bout du fil se présente bien comme étant un représentant de l’entreprise que vous cherchez à joindre. Mais ses propos sont suspects : il peut demander de payer par virement bancaire, un accès à votre ordinateur ou vous rediriger vers un site internet inconnu. Evidemment, cette personne n’est pas de l’entreprise.

Ainsi, une consommatrice, explique le BBB, a cherché le numéro du service client d’une compagnie aérienne, pour changer de siège. La personne au bout du fil, un usurpateur, a tenté de l’escroquer de 400 dollars, à payer en carte prépayée, sous couvert d’une promotion spéciale proposée par la compagnie.

A LIRE >>> Après Apple, Google et Microsoft, Facebook admet lui aussi avoir écouté les conversations des utilisateurs

Pour se prémunir de ce genre de mésaventure, il vaut mieux se fier au numéro de téléphone indiqué sur le site officiel de la société que l’on souhaite joindre, ou dans les emails de confirmation de commande, plutôt que de laisser son assistant vocal se débrouiller. Mieux vaut aussi se méfier des fausses annonces, qui peuvent se situer dans les premières positions lors d’une recherche. Si payement il y a lieu, il est préférable d’utiliser sa carte bancaire plutôt qu’un virement. En utilisant ce dernier, il est plus difficile d’avoir gain de cause pour se faire rembourser.

Sur le même thème

arnaque vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique