Rentrée scolaire: les coûts de la scolarité augmentent fortement au collège alors qu’ils baissent au lycée

Les parents sont plus attentifs au prix des fournitures scolaires. Les équipements de sport font le plus souvent déraper les coûts.

Dans les écoles primaires, le coût augmente en cours moyen mais est à la baisse en CP. Crédit: Romuald MEIGNEUX/SIPA

Globalement, une stagnation ; dans le détail, des hausses et des baisses. La Confédération syndicale des familles a révélé son étude 2019 concernant les coûts de la scolarité. Cette enquête se base sur les intentions d’achat des familles. Résultat : toutes classes comprises, de l’école primaire au lycée, c’est une stagnation qui est observée cette année : les coûts n’ont progressé que de 0,17%.

Changer régulièrement les vêtements de sport

Si l’on se concentre sur le collège, il en est autrement. La Confédération a remarqué que, après deux années de baisse, la facture de la scolarité repart à la hausse en 2019 : +7% pour l’entrée en classe de 4e et +5,58% pour la 6e. Une progression principalement due aux dépenses dans les équipements de sport, liées à la croissance des enfants qui parfois peut être rapide à ces âges-là, ce qui implique de renouveler rapidement les chaussures ou les vêtements qui se retrouvent trop petits. Et puis il y a aussi l’effet de mode, avec des enfants qui demandent le vêtement le plus prisé et qui est parfois le plus cher. La Confédération pense, par exemple, au maillot de l’équipe de France masculine de Football, particulièrement prisé après la victoire de la coupe du monde l’an passé, qui coûte 140 euros.

A LIRE >>> Rentrée scolaire et scolarité: à quelles aides pouvez-vous prétendre?

Parce que les familles sont plus enclines à réutiliser les fournitures d’une année sur l’autre et à limiter les achats superflus, le coût de la scolarité baisse du côté du lycée. On note -3,64% en seconde générale et -3,86% en seconde bac pro sanitaire et social. Pour une entrée en seconde bac pro industriel, on note une baisse de -1,63%.

A l’école primaire, les frais pour une entrée en CP sont en baisse de 3,97%, en raison des économies faites par les familles dans l’achat des fournitures. Par contre, pour une rentrée en CM1 ou CM2, le coût augmente de 2,89% par rapport à l’année dernière, en raison d’une augmentation des dépenses sur les équipements sportifs.

Supporter le coût du numérique

Enfin, d’autres postes de dépense pèsent dans la facture de la rentrée scolaire et qui ne sont pas forcément pris en compte par les indicateurs. Le numérique est un exemple. Selon la Confédération, « Impossible (ou presque) d’effectuer une scolarité sans équipement numérique à la maison dès la 6e. Ce coût, marginalement intégré dans le coût de la scolarité, impacte les familles, notamment celles les plus en difficulté économique. Cela sera d’autant plus vrai que le grand plan numérique, visant à équiper tous les collégiens d’une tablette, a été abandonné au profit du système « BYOD ». Avec ce dispositif, chaque élève sera invité à apporter son propre matériel. »

A LIRE >>> Allocation de rentrée scolaire: quand sera-t-elle versée? Qui peut la percevoir?

La restauration scolaire, les transports, la prise en charge de l’accueil périscolaire sont autant de postes de dépenses qui impactent les coûts de la scolarité tout au long de l’année, surtout que les prix de ceux-ci divergent selon les communes, les régions ou les départements qui en ont la charge, ce qui conduit à des inégalités sur le territoire.

Sur le même thème

Budget Coût rentrée scolaire

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique