Huawei pourra continuer à utiliser Android de Google pour encore trois mois

Le gouvernement américain a annoncé ce nouveau délai alors que les entreprises américaines devaient cesser toutes relations commerciales avec Huawei, lundi 19 août.

Huawei est désormais le deuxième constructeur de smartphones au monde. Crédit: Istock

Un sursis de trois mois supplémentaires pour le géant chinois des télécoms. Le secrétaire d’Etat au commerce des Etats-Unis a annoncé lundi 19 août que les entreprises américaines avaient 90 jours de plus pour faire affaire avec Huawei avant que l’interdiction ne soit clairement mise en place, comme le rapporte Le Figaro. Pour le président américain, Huawei serait coupable d’espionnage au profit du gouvernement de Pékin.

Ce nouveau délai, qui court jusqu’au 19 novembre, succède à la première période annoncée en mai. Huawei avait été, à ce moment-là, placé sur la liste des entreprises chinoises avec lesquelles les sociétés américaines n’avaient plus le droit de commercer. Google avait ainsi annoncé dans la foulée qu’il cesserait de fournir Huawei, ce dernier utilisant le système d’exploitation Android.

A LIRE >>> La pression monte sur Huawei, Pékin dénonce un « harcèlement »

Développer son propre système d’exploitation

Une décision qui ne serait pas concrétisée du jour au lendemain. Google déclarait, en mai, « Pour les utilisateurs de nos services, Google Play (le magasin d’applications d’Android, Ndlr) et le système de sécurité Google Play Protect continueront de fonctionner sur les appareils Huawei existants ».  Les appareils de Huawei (dont les appareils Honor) pourront bénéficier des mises à jour des applications téléchargées via le Play store de Google. Mais Android lui-même ne sera plus mise à jour, sauf pour les patchs de sécurité. Par la suite, selon Le Parisien, Huawei ne pourra utiliser que les versions publiques d’Android, c’est-à-dire qu’elle ne comprend pas les applications et services propriétés de Google comme Gmail.

Mais peut-être que Huawai n’aura pas besoin d’utiliser cette version : il y a quelques jours, le constructeur a dévoilé son propre système d’exploitation pour mobiles, tablettes et autres objets connectés. Nommé HarmonyOS, ce système pourra être déployé à tout moment, avait souligné Huawei, qui travaille sur ce projet depuis 2012. Le premier appareil de la marque équipé d’HarmonyOS sera une télévision connectée qui doit sortir prochainement.

Sur le même thème

Google Huawei

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique