Rentrée des classes: faut-il prendre une assurance scolaire ?

Obligatoire dans certains cas, non obligatoire dans d’autres, l’assurance scolaire propose une responsabilité civile et une assurance contre les accidents de la vie. Explications.

L'assurance scolaire est obligatoire et non-obligatoire à la fois. Crédit: Istock

La rentrée approche et la question revient, comme tous les ans : faut-il souscrire à une assurance scolaire ? D’ailleurs, à quoi sert-elle ? Est-elle obligatoire ? Oui et non, répond l’Institut national de la consommation (INC), sur son site web. L’assurance est obligatoire quand l’enfant participe à des activités facultatives (classe verte, classe de neige, sorties facultatives, visite d’un musée…).

Obligatoire quand c’est facultatif

Elle est aussi obligatoire pour les enfants qui fréquentent les cantines scolaires et participent à des activités périscolaires qui sont organisées par les communes après le temps scolaire. Par contre, l’assurance est facultative pour les activités obligatoires, prévues par l’école dans l’emploi du temps de l’élève, comme une sortie à la piscine prévue dans le temps consacré au sport. Même si elle n’est pas obligatoire dans ce cas de figure, l’assurance reste conseillée.

A LIRE >>> Rentrée scolaire: les coûts de la scolarité augmentent fortement au collège alors qu’ils baissent au lycée

Si vous avez décidé de prendre une assurance scolaire pour votre enfant, il faut savoir que celle-ci propose principalement deux couvertures. L’une garantit les accidents que l’enfant peut provoquer vis-à-vis des autres et prévoit trois cas : les accidents corporels, matériels et immatériels. L’autre volet concerne l’enfant lui-même avec la prise en charge des accidents de la vie (remboursement des frais médicaux ou d’hospitalisation, versement d’un capital en cas d’invalidité permanente).

Doublon avec le contrat habitation

L’INC indique que, généralement, la garantie civile « chef(fe) de famille » comprise dans les contrats d’assurance multirisques habitation fait doublon avec la responsabilité civile de l’assurance scolaire. Surtout que cette première peut être plus large encore que la deuxième. Il convient donc de vérifier ses contrats avant de souscrire à l’assurance scolaire. Cependant, le volet « garantie contre les accidents de la vie » reste intéressant, puisqu’il représente une sécurité en cas d’accident qui n’aurait pas été provoqué par quelqu’un (si l’enfant se blesse seul, par exemple).

A LIRE >>> Rentrée scolaire et scolarité: à quelles aides pouvez-vous prétendre?

Selon l’association de consommateurs UFC-Que choisir, le tarif d’une assurance scolaire tourne autour de 10 euros en moyenne par an. Certaines compagnies peuvent proposer des contrats jusqu’à 40 euros ou 60 euros par an, pour une couverture qui comprendrait aussi les vacances. L’UFC rappelle aussi que l’assurance scolaire est une assurance pour de petits sinistres et qu’en cas de gros sinistres, d’autres contrats entreront en jeu.

Sur le même thème

Coût rentrée scolaire Rentrée scolaire

Réactions et commentaires

Sur la même thématique