Vie étudiante : découvrez le classement des villes les plus chères de France

Sans surprise, les villes situées en Île-de-France occupent les premières places du classement, Paris en tête. Nice est la ville la plus chère en province.  

Paris est la ville où étudier coûte le plus cher. Crédit : ©Istock

Un étudiant à Paris dépense 539,58 euros de plus par mois qu’un étudiant à Limoges. L’UNEF a publié, ce mardi, son classement des 42 villes universitaires en fonction du coût de la vie étudiante. Le syndicat a pris en compte un socle de dépenses fixes avec l’alimentation, les charges, les loisirs, les frais d’inscription et les dépenses de consommation, ainsi que le prix des loyers des logements étudiants et le coût annuel des transports en commun.

Dans ce classement, Paris caracole en tête avec un budget moyen de 1 288,83 euros par mois et par étudiant. Un coût en augmentation de 5,27% par rapport à 2018. Plus généralement, les villes universitaires situées en Île-de-France affichent des coûts élevés. Elles trustent les neuf premières places du classement, avec Paris leader devant Nanterre (1 140,65 euros), Créteil (1 084,65 euros), Guyancourt (1 066,65 euros), Champs-sur-Marne (1 049,65 euros), Saint-Denis (1 041,65 euros), Cergy (1 020,65 euros) Orsay (1 018,65 euros) et Évry (1 017,65 euros).

Nice, ville la plus chère de province

La première ville en région du classement est Nice (10e) avec des dépenses mensuelles moyennes de 1 002,83 euros par étudiant, selon l’UNEF. En cause notamment, des loyers très élevés. Nice est en effet la ville de province la plus chère de France concernant les logements étudiants. Une location revient, en moyenne, à 590 euros par mois, soit 1,3 fois le loyer moyen en région. Un coût que ne parvient pas à compenser la réduction du prix des transports en commune, qui perd 8 euros cette année.

A LIRE >>> Pour la rentrée universitaire 2019, les bourses des étudiants ont été légèrement revalorisées

Nice est suivie de Bordeaux (962,45 euros), Lyon (962,41 euros), Aix-en-Provence (946,08 euros) et Marseille (914,08 euros). À l’inverse, au bas du classement on trouve Limoges, ville la moins chère de France pour les étudiants, selon l’UNEF. Le budget moyen y est de 749,25 euros par mois. La ville propose notamment l’abonnement pour les transports en commun le moins cher de tout le territoire national et des loyers parmi les moins chers de l’Hexagone. Mauvaise nouvelle cependant, souligne le syndicat étudiant, ces derniers ont augmenté de 2,1% sur un an.

Explosion des loyers à Bordeaux

Dans le bas du classement, on trouve les villes de Poitiers (41e – 759,41 euros), Le Mans (40e – 762,40 euros) et Brest (39e – 762,58 euros par mois). À noter que l’augmentation généralisée des loyers dans les villes françaises a fortement impacté le budget des étudiants pour l’année scolaire 2019 – 2020. Ainsi le coût d’une année scolaire a augmenté de 7,41% à Bordeaux, ville de France qui connaît la plus forte augmentation pour le budget des étudiants. Les loyers y ont augmenté de 11,07% sur un an.

A LIRE >>> Immobilier locatif: 3 villes étudiantes où investir vaut le coup (et ça n’est pas Paris, Lyon ou Bordeaux)

Concernant les transports, la ville de Strasbourg (17e – 895,75 euros) est la commune française dans laquelle les tarifs ont le plus augmenté pour les étudiants (+3,76%). Les loyers y ont également augmenté de 3,96%. Il faut désormais compter, en moyenne, 472 euros par mois pour se payer un logement étudiant dans la ville alsacienne. Face à ces chiffres, l’UNEF demande des mesures urgentes pour lutter contre les inégalités territoriales avec notamment une augmentation du budget des CROUS, une généralisation de l’encadrement des loyers ou encore la mise en place de demi-tarif étudiant dans les transports en commun dans l’ensemble des villes universitaires.

Sur le même thème

Budget étudiant Coût rentrée scolaire logement étudiant

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique